Tony Blair serait en négociations pour devenir l’envoyé de Trump au Moyen Orient
Rechercher

Tony Blair serait en négociations pour devenir l’envoyé de Trump au Moyen Orient

L’ancien Premier ministre britannique et représentant du Quartet dément avoir rencontré Jared Kushner pour tenter de reprendre un rôle dans le processus de paix

Tony Blair, ancien Premier ministre britannique et envoyé du Quartet pour la paix au Moyen Orient, en mars 2010. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Tony Blair, ancien Premier ministre britannique et envoyé du Quartet pour la paix au Moyen Orient, en mars 2010. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Un porte-parole de Tony Blair a démenti dimanche un article annonçant qu’il voulait devenir le conseiller Moyen Orient du président américain Donald Trump.

Selon le journal The Mail on Sunday, l’ancien Premier ministre britannique a rencontré la semaine dernière Jared Kushner, gendre et conseiller de Trump, pour discuter de la possibilité de travailler pour le président républicain.

L’hebdomadaire a indiqué que Blair avant rencontré Trump trois fois depuis septembre, dont une fois pendant trois heures à la Maison Blanche la semaine dernière.

Kushner a été chargé par Trump du processus de paix au Moyen Orient. Blair cherche à devenir le conseiller de Kushner sur toute initiative de paix de Trump, selon l’article.

Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump, pendant une réunion avec des dirigeants d'entreprises à la Maison Blanche, le 23 janvier 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)
Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump, pendant une réunion avec des dirigeants d’entreprises à la Maison Blanche, le 23 janvier 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)

« L’article du Mail on Sunday est une invention », a déclaré dans un communiqué le porte-parole de Blair.

« M. Blair n’a fait aucune tentative pour être l’envoyé au Moyen Orient du président. Il n’a pas non plus parlé de prendre un tel rôle ou n’importe quel autre poste pour le nouveau président. Il travaille sur le processus de paix depuis 10 ans. Il continue à le faire. Il le fait de manière privée. Il continuera à agir ainsi. Point final. »

Le Mail citait « une source bien placée », qui a déclaré que « Blair a tenté durement [d’obtenir] ce poste, et l’équipe de Trump le prend très au sérieux. »

Après avoir été le Premier ministre du Royaume-Uni entre 1997 et 2007, Blair est devenu l’envoyé du Quartet pour la paix au Moyen Orient jusqu’à 2015. Ce groupe est composé des Etats-Unis, des Nations unies, de l’Union européenne et de la Russie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...