Trafic aérien: Les nouvelles règles de quarantaine en Israël à partir du 16 août
Rechercher

Trafic aérien: Les nouvelles règles de quarantaine en Israël à partir du 16 août

Les pays acceptant les touristes qui seront dispensés d'isolement à leur retour au sein de l'État juif sont l'Autriche, la Moldavie et la République tchèque

Les voyageurs portent des masques de protection au Terminal 3 de l'aéroport Ben-Gurion, le 5 août 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
Les voyageurs portent des masques de protection au Terminal 3 de l'aéroport Ben-Gurion, le 5 août 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

Le 16 août, les Israéliens pourront revenir de dix pays seulement sans avoir l’obligation de se mettre en quatorzaine – mais uniquement trois de ces destinations acceptent encore les touristes israéliens, selon des directives remises à jour qui ont été publiées par le ministère de la Santé, dimanche soir.

Ces directives divisent les pays en trois catégories : La catégorie jaune (avec un taux bas de coronavirus) d’où les voyageurs devront se placer à l’isolement pendant seulement vingt-quatre heures ou jusqu’à réception d’un résultat de test négatif à leur retour au sein de l’État juif ; la catégorie orange (avec une présence du coronavirus plus élevée) d’où les voyageurs seront tenus de se placer en quatorzaine pendant une semaine et la catégorie rouge, où les déplacements sont entièrement interdits à moins d’une autorisation spéciale obtenue auprès de la commission gouvernementale ad hoc.

Les pays dits « jaunes » sont : L’Autriche, l’Australie, Hong-Kong, la Hongrie, Taïwan, la Moldavie, la Nouvelle-Zélande, la Chine, Singapour et la République tchèque.

Néanmoins, trois seulement de ces États – l’Autriche, la République tchèque et la Moldavie – permettent actuellement l’entrée des touristes israéliens, même si certains autres pourraient autoriser les personnes ayant la double nationalité à pénétrer sur leur territoire dans certaines circonstances – une autorisation assortie de restrictions particulières.

Les pays dits « rouges » sont la Bulgarie, le Brésil, la Géorgie, le Mexique, l’Espagne et la Turquie.

Tous les autres pays – dont le Royaume-Uni et l’Afrique du sud, qui ont figuré sur la liste des pays interdits – se trouvent dorénavant dans la catégorie « orange ».

Des voyageurs dans une file d’attente pour se faire dépister au coronavirus à leur arrivée à l’aéroport Ben-Gurion en Israël, le 1er juillet 2021. (Crédit : Nati Shohat/ Flash90)

Les citoyens non-vaccinés ou n’ayant jamais attrapé le coronavirus de retour d’un déplacement à l’étranger auront l’obligation de se mettre en quarantaine quoi qu’il arrive et quelle que soit leur provenance.

Cette nouvelle politique va être débattue lundi au sein de la Commission de la Constitution, du droit et de la justice à la Knesset.

Jusqu’à présent, les députés et les responsables de la santé réactualisaient constamment la liste des pays nécessitant la mise en quatorzaine des nouveaux arrivants et le ministère de la Santé espère que ces nouvelles règles entraîneront moins de confusion au sein du public.

Jusqu’au 16 août, les Israéliens sont tenus de s’appuyer sur la liste remise à jour la semaine dernière.

La Knesset avait alors ajouté une série de nouveaux pays d’où les voyageurs, même vaccinés, devaient se placer à l’isolement – une manière de lutter contre l’arrivée de nouveaux variants du virus sur le territoire. Ces nouvelles mesures prendront effet mercredi.

Ces règles ont été décidées alors que l’État juif fait face à une reprise de l’épidémie en dépit d’une forte campagne de vaccination. Dimanche soir, il y avait 30 111 cas actifs de COVID-19 dans le pays et 597 personnes étaient hospitalisées. 363 étaient dans un état grave et 50 avaient été placées sous respirateur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...