Trump dit qu’il fera payer Israël pour l’aide militaire
Rechercher

Trump dit qu’il fera payer Israël pour l’aide militaire

Le candidat regroupe l’Etat juif avec d’autres pays qui bénéficient de l’aide militaire américaine, dit qu’ils peuvent payer très cher

Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, pendant la conférence politique annuelle de l'AIPAC au centre Verizon de Washington, le 21 mars 2016. (Crédit : AFP / SAUL LOEB)
Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, pendant la conférence politique annuelle de l'AIPAC au centre Verizon de Washington, le 21 mars 2016. (Crédit : AFP / SAUL LOEB)

Le favori républicain à la présidentielle Donald Trump a déclaré lundi qu’il pensait qu’Israël devrait payer pour l’aide militaire qu’il reçoit des Etats-Unis, quelques heures avant de donner un discours à la conférence politique de l’AIPAC, pro-Israël.

Pendant une conférence de presse à Washington, Trump a été interrogé pour savoir s’il pensait que le gouvernement israélien devrait payer pour la défense américaine, alors qu’il appelait d’autres alliés américains comme la Corée du Sud, le Japon et l’Arabie saoudite à agir ainsi.

« Je pense qu’Israël fera aussi cela, oui, je pense qu’Israël le fera – il y a beaucoup de pays qui peuvent payer, et ils peuvent payer très cher », a répondu l’homme d’affaires milliardaire.

Il a passé la plupart de sa déclaration à se concentrer sur d’autres pays, disant que réclamer les dettes aiderait à « construire la fortune ».

Trump s’est exprimé à la conférence politique de l’AIPAC à Washington plus tard lundi. Certains participants avaient déclaré qu’ils protesteraient contre sa présence en sortant.

La déclaration de Trump était une brèche apparente avec une politique vieille d’une décennie pour maintenir une relation sécuritaire spéciale avec Israël, et intervient alors qu’Israël et les Etats-Unis négocient une nouvelle aide militaire qui vaudrait des dizaines de milliards de dollars sur 10 ans.

Israël reçoit actuellement 3,1 milliards de dollars par an de Washington, dont la plupart doivent être dépensés aux Etats-Unis.

Trump a déclaré qu’il était le candidat le plus pro-Israël de l’élection, mais a également dit qu’il serait « neutre » en négociant avec les Israéliens et les Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...