Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Trump : Netanyahu est responsable du 7 octobre ; je protégerai Israël

Dans un interview fleuve, l'ex-président parle de ses "mauvaises expériences" avec le Premier ministre israélien, de son "taux d'approbation de 98 %" en Israël et du "peu d’otages en vie"

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président américain Donald Trump, à droite, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu avant le départ de Trump pour Rome à l'aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv, le 23 mai 2017. (Crédit : Kobi Gideon/GPO via Flash90)
Le président américain Donald Trump, à droite, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu avant le départ de Trump pour Rome à l'aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv, le 23 mai 2017. (Crédit : Kobi Gideon/GPO via Flash90)

Dans une interview fleuve accordée au magazine Time, l’ancien président américain et actuel prétendant au Parti républicain Donald Trump a eu des mots durs pour le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la conduite de la guerre par Israël, mais il s’est engagé à « protéger Israël » s’il est réélu en novembre.

Le 7 octobre « a eu lieu sous son mandat », a affirmé Donald Trump, ajoutant que Netanyahu a été critiqué à juste titre pour n’avoir pas su empêcher l’attaque du groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Ils ont l’équipement le plus sophistiqué », a dit Trump en parlant d’Israël. « Ils avaient tout ce qu’il fallait pour l’arrêter. Et beaucoup de gens étaient au courant, vous savez, des milliers et des milliers de gens étaient au courant, mais Israël n’était pas au courant, et je pense qu’il est très fortement critiqué pour cela, très critiqué. »

Trump a également déclaré avoir eu une « mauvaise expérience » avec Netanyahu, et l’a accusé de s’être désisté de l’opération américaine qui visait à tuer le chef du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), Qassam Soleimani, en janvier 2020.

« Tout d’un coup, on nous a dit qu’Israël ne le faisait pas. Et ça ne m’a pas fait plaisir. C’est quelque chose que je n’ai jamais oublié. Et cela m’a montré quelque chose. »

Interrogé sur le ministre du cabinet de Guerre et rival présomptif de Netanyahu, Trump a dit qu’il était « bon », mais a refusé de dire qu’il préférait travailler avec lui plutôt qu’avec Netanyahu.

« Je ne lui en ai pas parlé. Mais il y a de très bonnes personnes que j’ai appris à connaître en Israël et qui pourraient faire un bon travail », a-t-il affirmé.

Le 7 octobre n’aurait pas eu lieu s’il avait été au pouvoir, a affirmé Trump. « Cela n’aurait jamais eu lieu », a-t-il insisté. « Cela n’aurait jamais eu lieu. Vous n’auriez pas eu – le Hamas n’avait pas d’argent ».

Le président américain Donald Trump (à droite) rencontre le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz à la Maison Blanche à Washington, le 27 janvier 2020. (Crédit : Elad Malka)

« Nous n’avions pas d’attaques terroristes… et nous nous sommes débarrassés de l’Etat islamique (EI) à 100 %. Maintenant, ils commencent à revenir. »

Pour ce qui est des otages, Trump a supposé, sans fournir de preuves, qu’il ne restait « que très peu d’otages ».

« Je ne crois pas que ces gens soient capables ni même qu’ils veuillent s’occuper des gens pour négocier », a-t-il dit, sans expliquer s’il faisait référence aux négociateurs israéliens ou à ceux du Hamas.

« Je pense qu’il y aura beaucoup moins d’otages que ce que ne le pensent les gens, ce qui est très triste ».

Trump a également affirmé qu’Israël avait « très mal » géré ses relations publiques.

« Je ne pense pas que l’Israel Defense Fund [sic], ou tout autre groupe devrait envoyer tous les soirs des photos d’immeubles qui s’effondrent et qui sont bombardés avec peut-être des gens dans ces immeubles, tous les soirs, ce qu’ils font », a déclaré le magnat des affaires âgé de 77 ans.

Les troupes opèrent à Gaza dans une image de handout non datée publiée pour publication le 27 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Trump a ajouté qu’une solution à deux États était désormais « beaucoup plus difficile à obtenir » et que de moins en moins de personnes soutenaient l’idée.

Il a aussi évoqué la façon dont les jeunes Palestiniens sont éduqués : « Les enfants grandissent et on leur apprend à haïr le peuple juif à un niveau que personne n’aurait cru possible ».

Trump a affirmé qu’une grande majorité de la population israélienne le soutenait.

« Aucun président n’a fait ce que j’ai fait en Israël », a-t-il déclaré. « Et c’est intéressant. Le peuple israélien apprécie cela. J’ai un taux d’approbation de 98 % – j’ai le taux d’approbation le plus élevé ».

« J’ai été très loyal envers Israël, plus loyal que n’importe quel autre président », a déclaré le 45e président des États-Unis. « J’ai fait plus pour Israël que n’importe quel autre président. Oui, je protégerai Israël. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.