Tsahal a perquisitionné l’agence de presse officielle de l’AP à Ramallah
Rechercher

Tsahal a perquisitionné l’agence de presse officielle de l’AP à Ramallah

Wafa a déclaré que les soldats israéliens ont verrouillé le bâtiment et vérifié l'identité de tous les occupants

Le centre-ville de Ramallah (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Le centre-ville de Ramallah (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Les forces de sécurité ont fait une descente dans les bureaux de Wafa, l’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne à Ramallah, après que des tireurs palestiniens ont ouvert le feu sur un groupe d’Israéliens qui attendaient à un arrêt de bus en Cisjordanie dimanche soir.

Wafa a déclaré que les soldats israéliens ont verrouillé le bâtiment et vérifié l’identité de tous les occupants.

Wafa a indiqué que les forces de sécurité ont également accédé au serveur et examiné les images filmées par les caméras de sécurité de l’agence.

Selon des journalistes de l’AFP, des affrontements de faible intensité ont éclaté en plusieurs endroits à Ramallah, notamment devant les bureaux de Wafa et à quelques centaines de mètres du domicile du président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas.

Une porte-parole de Tsahal s’est abstenue de commenter le raid à Ramallah, notamment pour savoir s’il faisait partie de la traque des hommes armés responsables de l’attaque près de l’implantation d’Ofra dimanche soir.

Un responsable de l’Autorité palestinienne a ensuite condamné le raid des forces de sécurité israéliennes.

S’adressant à Palestine TV, Ahmad Assaf, responsable de l’AP et chargé de superviser les médias palestiniens gérés par le gouvernement, a qualifié le raid israélien de « crime », promettant que ses collègues et lui-même ne se sentiront pas dissuadés, de « révéler les crimes de l’occupation ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...