Tsahal a répliqué aux tirs du Hamas à Gaza
Rechercher

Tsahal a répliqué aux tirs du Hamas à Gaza

Un accord entre les parties visant à rétablir le calme aurait été atteint

Des soldats israéliens se tiennent près d'un véhicule blindé près de la frontière entre Israël et Gaza, le mercredi 4 mai 2016. (Photo AP / Tsafrir Abayov)
Des soldats israéliens se tiennent près d'un véhicule blindé près de la frontière entre Israël et Gaza, le mercredi 4 mai 2016. (Photo AP / Tsafrir Abayov)

Des avions de combat de l’armée de l’air israélienne ont frappé mercredi soir cinq cibles du Hamas près de la ville de Rafah au sud de la bande de Gaza, en réponse à des tirs de mortier du groupe terroriste sur les soldats de Tsahal à la frontière, a rapporté l’armée dans un communiqué.

Aucun blessé n’est à déplorer.

Les violences sont survenues cette nuit après qu’Israël et le Hamas soient parvenus à un accord selon lequel les troupes de Tsahal retireraient leur opération de l’intérieur de Gaza, celle-ci ayant visé à localiser et détruire les tunnels transfrontaliers creusés par les habitants de Gaza pour attaquer Israël.

Les responsables du Hamas ont déclaré mercredi soir que les troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza avaient commencé à se retirer dans le but de rétablir le calme.

C’était la première déclaration indiquant que Tsahal avait opéré au-delà de la barrière de sécurité au cours des dernières heures, en raison de plusieurs échanges de tirs qui ont été signalés entre les parties tout au long de la journée.

On ne sait pas si les obus de mortier et d’autres attaques sur les troupes de l’armée plus tôt dans la journée avaient visé des soldats du côté israélien ou du côté gazaoui de la frontière.

L’armée israélienne n’a pas voulu commenter le sujet, disant seulement que ses forces avaient été attaquées « au cours d’activités opérationnelles adjacentes à la barrière de sécurité. » Des rapports antérieurs ont indiqué que les troupes étaient à la recherche de tunnels d’attaque menant vers Israël.

Un responsable du Hamas, Moussa Abou Marzouk, a déclaré que l’Egypte avait servi de médiateur a un accord selon lequel l’armée israélienne se retirerait du territoire de Gaza et que les factions palestiniennes arrêteraient leurs attaques sur les troupes de Tsahal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...