Rechercher

Tsahal bouclera les points de passage avec la Cisjordanie et Gaza pour Pessah

Il s'agit d'une mesure courante pendant les fêtes israéliennes, propices à de fortes tensions. Les Palestiniens seront toujours autorisés à entrer pour les prières du vendredi

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens franchissant un point de contrôle israélien pour assister aux prières du ramadan à la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, près de Bethléem en Cisjordanie, le 24 mars 2023. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des Palestiniens franchissant un point de contrôle israélien pour assister aux prières du ramadan à la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, près de Bethléem en Cisjordanie, le 24 mars 2023. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

L’armée israélienne a annoncé vendredi la fermeture des points de passage avec la Cisjordanie et la bande de Gaza, pour les Palestiniens, à l’occasion de Pessah.

La mesure sera en vigueur à compter du mercredi 5 avril à 17 h et jusqu’au samedi 8 avril à 23 h 59.

Une seconde fermeture s’appliquera du 11 avril, 17 h, au 12 avril, 23 h 59.

L’armée israélienne a déclaré que les passages frontaliers pour les Palestiniens rouvriraient « sous réserve d’une évaluation de la situation ».

Le vendredi 7 avril, certains passages frontaliers rouvriront pour permettre aux fidèles palestiniens de Cisjordanie de venir prier à la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem. Il s’agit d’une mesure d’assouplissement des restrictions d’entrée, prise par Tsahal à l’occasion du Ramadan.

D’autres exceptions aux bouclages seront faites pour des motifs humanitaires notamment, sous réserve de l’approbation du Service de liaison du ministère de la Défense avec les Palestiniens, plus connu sous le nom de Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT).

De telles fermetures sont fréquentes au moment des fêtes religieuses et des jours fériés.

L’armée explique qu’il s’agit d’une mesure de dissuasion des attentats pour des périodes de tensions accrues.

Les tensions se sont amplifiées dans la région au cours des douze derniers mois, sur fond d’arrestations et de mesures antiterroristes de la part des autorités israéliennes en Cisjordanie, en réaction à une série d’attentats terroristes.

Ces derniers mois, les attentats terroristes palestiniens en Israël et en Cisjordanie ont fait 15 morts et plusieurs blessés graves.

Depuis le début de l’année, ce ne sont pas moins de 86 Palestiniens qui ont été tués, la plupart lors d’attentats ou d’affrontements avec les forces de l’ordre, mais des civils ont également trouvé la mort dans des circonstances qui font encore l’objet d’une enquête.

La violence de la part des résidents d’implantations envers les Palestiniens a également redoublé d’intensité ces derniers mois.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : [email protected]
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à [email protected].
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.