Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Tsahal découvre un tunnel du Hamas de 2 km, adjacent au poste-frontière de Rafah

Le passage souterrain, qui a été démoli, aurait été utilisé pour faire entrer clandestinement des armes dans la bande de Gaza ; l'armée affirme contrôler des zones du centre de Gaza

Tunnel de contrebande du Hamas à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sur une image tirée d'une vidéo diffusée le 5 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Tunnel de contrebande du Hamas à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sur une image tirée d'une vidéo diffusée le 5 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a révélé mercredi qu’elle avait récemment localisé et détruit un important tunnel du Hamas à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, à proximité du poste frontière avec l’Égypte. Ce tunnel aurait été utilisé par le groupe terroriste pour faire entrer clandestinement des armes dans la bande de Gaza.

La découverte du tunnel a eu lieu dans le cadre des opérations israéliennes dans et autour de Rafah, parallèlement à des progrès dans sa nouvelle offensive dans le centre de la bande de Gaza. Huit mois après le début de la guerre, qui a été déclenchée par l’attaque dévastatrice du groupe terroriste palestinien Hamas le 7 octobre en Israël, l’armée a dû retourner dans certaines zones où elle avait déjà opéré auparavant, alors que le Hamas s’efforce de s’y réinstaller.

Les troupes ont localisé plusieurs entrées de tunnel dans la région de Rafah, ce qui a permis de découvrir une voie souterraine de 2 kilomètres de long avec plusieurs ramifications.

À l’intérieur du tunnel, les troupes ont trouvé des armes, des explosifs et une grande quantité de matériel de renseignement, a déclaré l’armée. Certaines parties du tunnel étaient bloquées par des portes anti-explosion.

Les ingénieurs de combat ont ensuite démoli le tunnel, qui faisait partie d’un vaste réseau de passages creusés par le Hamas sous la bande de Gaza.

Au total, Tsahal a jusqu’à présent localisé une vingtaine de tunnels qui traversent l’Égypte le long de la route Philadelphi, qui sépare Rafah, à Gaza, de l’Égypte. Au moins 82 galeries menant à des tunnels ont été localisés dans la région.

Le Hamas est connu pour utiliser ces tunnels afin d’introduire clandestinement des armes dans la bande de Gaza, malgré les tentatives de l’Égypte de les contrecarrer au cours de la dernière décennie. La semaine dernière, les médias d’État égyptiens ont cité une source anonyme de haut niveau qui a nié l’existence de ces tunnels.

Par ailleurs, Tsahal a déclaré avoir établi un « contrôle opérationnel » sur les zones de Bureij et de Deir al-Balah dans le centre de la bande de Gaza, après avoir lancé une nouvelle opération dans la zone la veille.

Les troupes de la 7e brigade blindée et de la brigade d’infanterie Kfir ont tué plusieurs hommes armés lors de batailles et en faisant appel à des frappes aériennes, en plus de localiser des entrées de tunnel, a déclaré Tsahal.

Quelques heures après le début de l’opération, Tsahal a déclaré que les troupes avaient localisé un lanceur de mortier caché dans une petite structure portant le logo des Nations unies.

Un lanceur de mortier localisé par les troupes dans le centre de Gaza à Bureij, le 4 juin 2024. (Crédit : armée israélienne)

Tsahal a déclaré que l’opération avait été lancée à la suite de renseignements sur des agents et des infrastructures appartenant à des groupes terroristes en surface et en sous-sol dans la zone, située à plusieurs kilomètres de la frontière israélienne.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 251 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza.

Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages. Les combats ont dévasté des pans entiers de la bande de Gaza, et les livraisons humanitaires ont été entravées par les combats.

Mercredi également, Sabrina Singh, porte-parole du Pentagone, a déclaré que l’évaluation actualisée du département américain de la Défense concernant le coût prévu d’une jetée d’aide temporaire au large de la côte de Gaza avait été ramenée de 320 millions de dollars à 230 millions de dollars.

L’embarcadère est destiné à compléter les livraisons d’aide qui sont acheminées par camion à Gaza, mais des difficultés ont surgi, notamment parce que les bateaux qui le soutiennent se sont détachés à deux reprises et sont partis à la dérive dans le cadre de conditions météorologiques difficiles. Le mois dernier, moins de deux semaines après sa mise en service, l’embarcadère a été endommagé et ses activités interrompues en raison de conditions météorologiques extrêmes.

« Bien que les évaluations soient en cours, cette estimation inclut une partie des coûts liés aux réparations et à la reconstruction de la jetée », a déclaré Singh lors d’un point de presse.

Des camions transportant des aides humanitaires en provenance des EAU et de l’Agence américaine pour le développement internationale sur la jetée Trident avant de pénétrer sur une plage de Gaza, le 17 mai 2024. (Crédit : Staff Sgt. Malcolm Cohens-Ashley/CENTCOM via AP)

Le porte-parole du Pentagone a déclaré que les États-Unis prévoyaient de ré-ancrer la jetée sur la côte de Gaza d’ici la fin de la semaine.

Le ministère de la Santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, affirme que plus de 36 000 personnes ont été tuées ou sont présumées mortes dans les combats jusqu’à présent, bien que seuls quelque 24 000 décès aient été identifiés dans les hôpitaux.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 15 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.