Tsahal : les soldats de retour de l’étranger interdits de bases
Rechercher

Tsahal : les soldats de retour de l’étranger interdits de bases

Selon les nouvelles restrictions, tout soldat revenant d'un voyage à l'étranger - quel que soit le pays - ne pourra pas rejoindre son unité pendant deux semaines

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats de l'armée israélienne sur la scène d'une fusillade à proximité du carrefour d'Ariel, dans le nord de la Cisjordanie, le 17 mars 2019 (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée israélienne sur la scène d'une fusillade à proximité du carrefour d'Ariel, dans le nord de la Cisjordanie, le 17 mars 2019 (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a annoncé lundi l’adoption de restrictions plus sévères pour ses soldats et ses installations militaires. Tsahal se dit prêt à prendre d’autres mesures par crainte d’une propagation du coronavirus.

Au total, environ 2 100 soldats sont actuellement placés en quarantaine, la plupart en raison de voyages personnels à l’étranger, dont des commandants de bataillon. Trois-cents autres ont déjà terminé les deux semaines d’isolement nécessaires et ont retrouvé leurs unités. Jusqu’à présent, un seul soldat a été diagnostiqué porteur de la maladie.

Hidai Zilberman, le porte-parole de l’armée israélienne, a déclaré que, pour l’instant, le coronavirus n’avait pas causé de perturbations majeures pour les activités de Tsahal, même si des craintes pour l’avenir demeurent.

Il a affirmé qu’alors que des soldats sont en quarantaine, leurs unités sont encore capables de continuer à fonctionner normalement.

Dans le cadre des nouvelles restrictions militaires, tout soldat revenant d’un voyage à l’étranger – quel que soit le pays – ne pourra pas rejoindre son unité avant deux semaines.

« Ils ne doivent pas être en quarantaine, mais ils ne peuvent pas retrouver l’armée », a indiqué Hidai Zilberman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...