Tsahal: une commission chargée de définir le statut de correspondant militaire
Rechercher

Tsahal: une commission chargée de définir le statut de correspondant militaire

La décision de l’armée intervient après le recours du Times of Israël déposé devant la Cour suprême sur le traitement privilégié accordé à d’autres organes de presse

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le porte-parole de l'armée israélienne, le général Ronen Manelis, dans les quartiers généraux de l'armée à Tel Aviv, le 12 mai 2017.(Crédit : unité du porte-parole de l'armée israélienne)
Le porte-parole de l'armée israélienne, le général Ronen Manelis, dans les quartiers généraux de l'armée à Tel Aviv, le 12 mai 2017.(Crédit : unité du porte-parole de l'armée israélienne)

Jeudi, l’unité des porte-paroles de Tsahal a formé une commission consultative afin de déterminer qui peut bénéficier du statut de correspondant de guerre, à la suite de plaintes répétées de la part du Times of Israël pour discrimination à ce sujet.

Les correspondants militaires reconnus en tant que tels par Tsahal reçoivent un traitement préférentiel de la part de l’unité des porte-paroles, y compris des briefings réguliers effectués par des militaires de haut rang, certains scoops avant d’autres journalistes ainsi que d’autres avantages.

Cette année, le Times of Israël a déposé un recours devant la Cour Suprême afin d’obtenir que son correspondant militaire, Judah Ari Gross, soit reconnu par Tsahal. C’est ce recours qui, selon l’armée, a servi, en partie, à motiver la décision de former une commission consultative externe.

« La commission a été formé afin de synthétiser les recommandations sur les critères selon lesquels le porte-parole de Tsahal répond aux médias et aux correspondants qui couvrent des questions militaires », a déclaré l’armée dans un communiqué.

« La commission visera à répondre aux questions qui ont été soulevées dans les recours à la Cour Suprême sur la signification de l’appartenance au corps des correspondants militaires, de la manière dont les réponses sont traitées par le porte-parole de Tsahal. Ce comité cherchera également à renforcer la transparence et l’équité entre le porte-parole de Tsahal et les journalistes qui couvrent les problématiques militaires », a déclaré Tsahal.

La commission sera dirigé par la juge de la Cour Suprême à la retraite, Ayala Procaccia, et ses membres sont l’ancien général de l’armée Yossi Baidatz, le journaliste chevronné Dan Margalit, l’universitaire spécialiste des médias Shwartz Altshuler et l’ancien porte-parole du ministère de la Défense Ofer Harel.

La commission devrait rendre ses recommandations d’ici six mois. Pendant ce temps là, elle pourra dialoguer avec des personnalités compétentes sur le dossier « afin de l’aider dans son travail », a précisé l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...