Tsahal va remplacer la clôture de la frontière avec Gaza
Rechercher

Tsahal va remplacer la clôture de la frontière avec Gaza

Une nouvelle barrière équipée de caméras de surveillance et de capteurs va être installée sur le modèle de celle construite le long de frontière avec l'Egypte

Des Gazaouis s'approchent de la clôture de la frontière avec Israël lors d'affrontements avec les soldats de Tsahal, le 9 octobre 2015. (Crédit photo: Mohammed Abed / AFP)
Des Gazaouis s'approchent de la clôture de la frontière avec Israël lors d'affrontements avec les soldats de Tsahal, le 9 octobre 2015. (Crédit photo: Mohammed Abed / AFP)

L’armée israélienne a déclaré mercredi qu’elle allait commencer la construction d’une nouvelle clôture de frontière avec la bande de Gaza, dans le but de renforcer la sécurité et empêcher les Palestiniens de franchir la barrière en Israël.

Selon les responsables, la clôture électronique high-tech s’étendra sur 65 kilomètres le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

La frontière actuelle marquée par une plus petite clôture de barbelés équipée de capteurs et de caméras de surveillance, sera remplacée par une barrière semblable à celle construite ces dernières années le long de la frontière égyptienne, qui a 7 mètres de haut à son plus haut point.

Des caméras de surveillance et d’autres capteurs sont installés le long de cette barrière, qui a été construite pour empêcher les demandeurs d’asile africains de s’introduire en Israël et comme une mesure anti-terroriste.

Il y a eu plusieurs incidents la semaine dernière dans lesquels des Palestiniens de la bande de Gaza ont violé la frontière avec Israël, mais à chaque fois ils ont été refoulés avec succès par les soldats de Tsahal.

Vendredi dernier quelque 200 manifestants se sont approchés de la clôture et l’armée les a brutalement dispersés après qu’ils aient refusé de faire demi-tour. Au moins neuf Palestiniens ont été tués dans cet incident et des dizaines ont été blessés.

Les émeutiers ont coupé la clôture de la frontière lundi et sont brièvement entrés en Israël avant que les soldats israéliens ne les refoulent.

Mardi, dans deux incidents séparés – l’un dans le nord de la bande et le second dans le sud – des dizaines de Palestiniens ont franchi la clôture frontalière avec Israël. Dans les deux cas, l’armée s’est abstenue d’utiliser des moyens létaux et a dispersé les manifestants avec des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...