Rechercher

Un graffiti appelant à « tuer tous les juifs » tagué sur une synagogue de Brooklyn

Les organisateurs ont annulé un événement politique à l'Union Temple après l'entrée de voyous par effraction

Une vue de l'Union Temple à Brooklyn (Crédit : Jim Henderson, Public Domain/Wikipedia)
Une vue de l'Union Temple à Brooklyn (Crédit : Jim Henderson, Public Domain/Wikipedia)

Une synagogue d’un quartier de New York a été vandalisée jeudi. Des insultes antisémites ont été taguées ainsi qu’un appel à tuer « tous les juifs ».

Le New York Post a fait savoir qu’un voyou était entré dans le bâtiment de l’Union Temple dans les hauteurs de Brooklyn, griffonnant plusieurs messages de haine à l’intérieur.

La police new-yorkaise a confirmé vendredi avoir reçu la veille au soir un appel d’urgence pour signaler « plusieurs graffitis au marqueur noir » dans la synagogue de Union Temple, toute proche du grand parc de Brooklyn, Prospect Park, cinq jours après l’assassinat de 11 Juifs dans une synagogue de Pittsburgh, l’attaque antisémite la plus meurtrière jamais connue aux Etats-Unis.

L’incident a entraîné l’annulation d’un événement politique durant lequel l’actrice Ilana Glazer, Ilana Glazer,connue notamment pour son rôle dans la série « Broad City », devait interviewer des candidats à des mandats locaux lors d’une soirée destinée à dynamiser la participation aux élections législatives de mi-mandat de mardi.

Les organisateurs ont précisé qu’ils craignaient pour la sécurité des personnes présentes.

L’actrice de 31 ans a annoncé l’annulation de l’évènement, qui devait commencer juste après que les graffitis eurent été retrouvés.

« Elle n’était pas à l’aise avec l’idée de laisser entrer 200 personnes dans un espace clos », a déclaré une personne qui avait acheté des billets pour la soirée, Kathryn Gonzalez, sur sa page Facebook.

« Il y a eu beaucoup d’angoisse », a commenté Kathryn Gonzalez, une contributrice du Post. « En particulier au vu des événements du week-end dernier et des élections prochaines. La tension et la peur se sont accrues ».

Mercredi, une synagogue en Californie a été vandalisée avec des graffitis antisémites. Les mots « juifs, allez vous faire f… » et « juifs » ont été écrits à la bombe sur la façade blanche du bâtiment.

L’antisémitisme sur Internet a également connu une augmentation dans les jours qui ont suivi l’attaque à l’arme à feu de samedi qui a été perpétrée dans une synagogue de Pittsburgh et qui a fait onze morts.

Robert Bowers, 46 ans, est accusé d’avoir abattu les fidèles au sein de la synagogue Tree of Life durant l’office lors de l’attaque antisémite la plus meurtrière de toute l’histoire américaine. Il a indiqué après son arrestation vouloir « tuer des Juifs ». Il avait posté de nombreux messages antisémites sur les réseaux sociaux.

Les incidents antisémites aux Etats-Unis en général, et à New York en particulier, qui compte plus de 1 million de Juifs, sont en nette hausse depuis 2016.

En février dernier, l’Anti-Defamation League, une organisation qui lutte contre l’antisémitisme et les discriminations, avait publié un rapport recensant une hausse de 57% des incidents antisémites aux Etats-Unis en 2017, la plus forte augmentation annuelle enregistrée depuis les années 1970.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...