TV : Netanyahu n’a jamais confirmé sa demande de confrontation de témoins
Rechercher

TV : Netanyahu n’a jamais confirmé sa demande de confrontation de témoins

Selon une source proche des enquêtes, le Premier ministre aurait consulté ses avocats au sujet de la confrontation, mais n'a jamais répondu à la police, qui lui aurait accordée

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole lors des funérailles de l'ancien ministre de la Défense Moshe Arens, au cimetière de Savyon, le 8 janvier 2019. (Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole lors des funérailles de l'ancien ministre de la Défense Moshe Arens, au cimetière de Savyon, le 8 janvier 2019. (Flash90)

Une source de haut rang proche de l’enquête sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réfuté l’affirmation du Premier ministre selon laquelle il s’était vu refuser une demande pour confronter ses accusateurs dans une série d’affaires de corruption, a rapporté mercredi la télévision israélienne.

S’adressant à la chaîne d’information Hadashot TV, la source anonyme a confirmé que Netanyahu avait demandé à deux reprises d’organiser une confrontation avec des témoins d’Etat, mais a ensuite dit devoir vérifier avec ses avocats avant la rencontre.

La source a précisé que Netanyahu ne leur a jamais répondu de manière définitive, alors qu’ils lui ont dit qu’ils pouvaient permettre qu’une confrontation ait lieu.

« Nous en avons déduit que Netanyahu ne souhaitait pas de confrontation dans la mesure où il ne nous a pas répondu », a indiqué la source. « Dire [aujourd’hui] qu’il en veut une, une fois l’enquête terminée, est [en raison de] son intention d’arrêter une décision [sur une éventuel mise en examen] qu’il sait imminente. »

Le reportage de Hadashot selon lequel la police aurait autorisé une confrontation semble contredire les rapports antérieurs des responsables de l’application des lois, qui ont déclaré qu’une confrontation n’était pas appropriée dans les affaires dans lesquelles Netanyahu est accusé.

Michael Bachner a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...