Ukraine : Une rare « synagogue forteresse » rendue à la communauté juive
Rechercher

Ukraine : Une rare « synagogue forteresse » rendue à la communauté juive

La synagogue de Lutsk avait été partiellement détruite par les nazis et transformée en école par les Soviétiques ; les Juifs veulent collecter des millions pour la restaurer

L'ancienne Grande synagogue de Lutsk, en Ukraine. Crédit : Center for Jewish Art/Foundation for Jewish Heritage, via JTA)
L'ancienne Grande synagogue de Lutsk, en Ukraine. Crédit : Center for Jewish Art/Foundation for Jewish Heritage, via JTA)

JTA — Une municipalité d’Ukraine a promis de rendre à la communauté juive la propriété de ce qu’il reste d’une synagogue construite au 17e siècle que les nazis avaient partiellement détruite et qui avait été transformée en établissement de sport-études par les Soviétiques.

La bâtiment qui contient encore des parties de l’ancienne grande synagogue de Lutsk va être offerte à la communauté juive de Lutsk, une organisation à but non-lucratif qui représente les Juifs de la localité, a déclaré un responsable municipal au site d’information Suspilne, la semaine dernière.

L’ancienne synagogue est dans un état médiocre et il faudrait des millions de dollars pour la rénover. Hanna Matusowska, une responsable locale de la communauté juive, a indiqué que cette dernière collecterait des fonds pour restaurer le bâtiment qui redeviendrait un lieu de culte et qui contiendrait également un musée.

Robuste, rappelant par son architecture un château médiéval, la synagogue est l’un des quelques lieux de culte juifs qui avaient été construits pour servir de forteresse, selon la Foundation for Jewish Heritage, dont le siège est à Londres.

En 1942, les forces d’occupation allemandes avaient détruit une partie de cette synagogue initialement construite en 1926.

Les Soviétiques avaient reconstruit le bâtiment qui avait servi d’établissement d’enseignement sportif. Depuis 1981, il accueille ainsi un sport-études, l’école Dynamo, qui compte environ 177 élèves, a noté Suspilne. Ces derniers rejoindront une autre structure prévue à cet effet, selon le responsable municipal de Lutsk, Pavlo Rudetsky.

Lutsk, une ville située à un peu plus de 320 kilomètres à l’ouest de Kiev, la capitale ukrainienne, était, par le passé, un pôle majeur de vie juive dans la région. En 1937, la ville comptait 15 879 Juifs – ils constituaient environ 40 % de sa population, selon la YIVO Encyclopedia. En 1941, les Allemands, aidés par les habitants, avaient assassiné presque tous les membres de la communauté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...