Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Ukraine : Zelensky promet à la Russie une défaite comme celle des nazis

Le président ukrainien a promis la défaite à la Russie lundi, jour anniversaire de la fin de la Deuxième guerre mondiale et à la veille de célébrations en grande pompe et sous haute sécurité à Moscou

Des soldats ukrainiens tirent au canon près de Bakhmut dans la région de Donetsk, en Ukraine, le 3 mai 2023. (Crédit : Libkos/AP)
Des soldats ukrainiens tirent au canon près de Bakhmut dans la région de Donetsk, en Ukraine, le 3 mai 2023. (Crédit : Libkos/AP)

« La même » que pour les nazis: le président ukrainien a promis la défaite à la Russie lundi, jour anniversaire de la fin de la Deuxième guerre mondiale et à la veille de célébrations en grande pompe et sous haute sécurité à Moscou.

Les pays occidentaux marquent l’anniversaire de la capitulation allemande le 8 mai mais Moscou a toujours retenu la date du 9 en raison d’une différence de fuseaux horaires.

Le président Vladimir Poutine a fait de la défaite des nazis un élément essentiel de l’identité et du nationalisme russe, minimisant le rôle des autres Alliés. Et il n’a cessé aussi de placer son invasion de l’Ukraine dans cet héritage, affirmant que son voisin devait être « dénazifié ».

Mais lundi, c’est le président ukrainien Volodymyr Zelensky qui a promis au régime poutinien le même destin que celui d’Adolf Hitler.

« Tout le vieux mal que la Russie moderne ramène sera vaincu de la même manière que le nazisme a été vaincu », a déclaré M. Zelensky dans une allocution diffusée sur ses réseaux sociaux peu après une nouvelle attaque russe de grande ampleur sur Kiev, au cours de laquelle plus de trente drones kamikaze ont été abattus au-dessus de la capitale.

« Tout comme nous avons détruit le mal ensemble alors, nous détruisons ensemble un mal similaire maintenant », a-t-il poursuivi. Et d’ajouter: « Ce mal, bien que différent aujourd’hui, a le même but: l’asservissement ou la destruction ».

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est vu dans une voiture lors d’une visite à la base aérienne militaire de Soesterberg, aux Pays-Bas, le 4 mai 2023. (Crédit : Yves Herman/Pool via AP)

Cette allocution intervient à l’occasion des célébrations mondiales du 8 mai et à la veille d’un grand défilé militaire à Moscou censé exalter le sentiment patriotique russe, auquel Vladimir Poutine participera.

« Nous vaincrons ! », a encore promis Volodymyr Zelensky dans ce discours enregistré devant un imposant complexe mémorial de la Deuxième guerre mondiale surplombant le fleuve Dniepr à Kiev.

« Nous n’oublierons jamais la contribution du peuple ukrainien à la victoire sur le nazisme », a martelé M. Zelensky. « Et nous ne permettrons à personne de mentir en disant que la victoire dans cette guerre aurait pu avoir lieu sans la participation d’un autre pays ou peuple », a-t-il affirmé.

M. Zelensky a encore accusé Moscou d’avoir opposé « aux idéaux » démocratiques « l’agression et l’annexion, l’occupation et la déportation, le massacre et la torture, le bombardement de villes et l’incendie de villages ».

« Nous ne perdrons pas ce que nous avons gagné, nous récupèrerons tout ce qui a été capturé par l’ennemi », a-t-il encore assuré dans ce discours d’une dizaine de minutes.

L’Ukraine dit achever ses préparatifs pour une offensive d’ampleur dans le but de reconquérir les territoires occupés par la Russie dans l’est et dans le sud, en plus de la Crimée annexée.

Ces derniers jours, les attaques de drones côtés ukrainiens et russes se sont intensifiées, signe selon des observateurs de l’imminence de cet assaut de Kiev.

M. Zelensky a annoncé dans la foulée que l’Ukraine marquera désormais la fin de la Deuxième guerre mondiale à la manière occidentale le 8 mai et célèbrera le 9 la Journée de l’Europe, comme les pays de l’UE que Kiev aspire à rejoindre au plus vite.

Au lendemain de cette annonce, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen se rendra à Kiev pour réaffirmera « le soutien sans faille de l’UE à l’Ukraine », a annoncé son porte-parole.

Craintes de Moscou

La Russie prépare de son côté ses commémorations avec mardi le traditionnel défilé militaire à l’ombre du Kremlin et un discours de M. Poutine devant des milliers de soldats au garde-à-vous sur la place Rouge.

Mais après 15 mois de revers sur les champs de bataille, les célébrations en Russie n’auront pas le lustre des années précédentes.

Un peu partout dans le pays, des défilés et manifestations ont été annulés, les autorités avançant un risque « terroriste » trop élevé.

Le président russe Vladimir Poutine écoute le gouverneur de la région de Volgograd Andrei Bocharov lors de leur rencontre à Moscou, en Russie, le mercredi 28 septembre 2022. (Crédit : Gavriil Grigorov/Sputnik/Kremlin/AP)

D’autant que les attaques en territoire russe, attribuées à Kiev par Moscou, se sont multipliées ces dernières semaines et qu’une vaste contre-offensive ukrainienne semble de plus en plus imminente voire est peut-être déjà en cours.

La plus spectaculaire, même si elle fait l’objet encore de beaucoup de questions, a été une attaque au drone contre le Kremlin la semaine dernière.

Il y a eu également des frappes contre des installations énergétiques russes, des sabotages de voies de chemin de fer et de multiples tentatives d’assassinats ou assassinats de personnalités, comme celle qui a blessé samedi l’écrivain nationaliste Zakhar Prilépine.

Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov a donc justifié l’annulation d’une partie des célébrations du 9 mai : « Quand on a à faire avec un Etat sponsor du terrorisme, de fait, il est mieux de prendre des mesures préventives ».

La Russie a en outre lancé dans la nuit de dimanche à lundi, des dizaines de drones explosifs contre son voisin. Dans l’ensemble, les dégâts sont limités, les quelque 35 appareils ayant visé Kiev ayant été abattus, selon l’administration militaire de la ville.

Cinq personnes ont cependant été blessés et des immeubles endommagés par des débris.

Campagne russe enlisée

Un appartement a notamment été dévasté ont constaté des journalistes de l’AFP.

« On a eu très peur car on entendait les drones pour la première fois. Ils volaient très bas. C’était vraiment très effrayant », a commenté un habitant du quartier, Vladyslav.

La région d’Odessa a également été visée, les autorités locales faisant état de la destruction par un missile d’un entrepôt alimentaire et de son gardien tué.

Côté russe, l’administration de la péninsule annexée de Crimée a affirmé avoir repoussé une attaque nocturne de drones ukrainiens contre Sébastopol, port d’attache de la flotte russe en mer Noire.

Dans l’ensemble, la campagne militaire russe est enlisée depuis des mois, l’armée s’étant montrée dans l’incapacité de faire des gains territoriaux lors de son offensive de l’hiver.

Bakhmout, ville « forteresse » de l’Est en proie aux combats depuis bientôt un an, est le dernier symbole en date de la résistance acharnée des Ukrainiens.

Cette bataille a aussi exposé les conflits au sein du camp russe, avec le patron du groupe paramilitaire Wagner, Evguéni Prigojine insultant dans une récente vidéo la haute hiérarchie militaire, la menaçant même de jeter l’éponge avant de se rétracter après avoir obtenu la promesse de plus de munitions.

Pour autant, la contre-offensive ukrainienne, même si elle est dopée par les approvisionnements en armes occidentales, s’annonce longue et sanglante, les Russes ayant passé l’hiver à consolider leurs positions et creuser des tranchées, dans le Sud comme dans l’Est.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.