Rechercher

Umm Al-Fahm : un époux arrêté en pleine fête après des tirs pendant la cérémonie

La police a été appelée après que des coups de feu ont été entendus lors de l'événement dans la ville arabe du nord d'Israël ; l'homme a été relâché après avoir été interrogé

Photo d'illustration d'une arme à feu (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Photo d'illustration d'une arme à feu (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

La police a déclaré dimanche avoir arrêté un époux à propre son mariage la semaine dernière, car elle soupçonnait qu’un coup de feu eut été tiré pendant les célébrations.

La police de la ville d’Umm Al-Fahm, une ville arabe située dans le nord d’Israël, a ouvert une enquête après avoir reçu des informations selon lesquelles des coups de feu avaient été entendus en provenance de la salle de mariage.

Les agents qui sont arrivés sur les lieux ont trouvé des douilles de balles sur le sol et ont arrêté le marié, âgé de 30 ans, pour suspicion de conspiration en vue de commettre un délit, a déclaré la police.

Le marié a été interrogé et a obtenu une libération conditionnelle.

Le communiqué de la police ne précise pas combien de temps l’homme a été retenu au poste de police pour interrogatoire.

La déclaration de la police indique qu’elle prend très au sérieux les « feux de célébration » tirés communément lors des mariages arabes car ils représentent un danger de mort. Elle a ajouté qu’elle s’efforçait d’expliquer les dangers au public et « d’éradiquer ce phénomène inacceptable ».

En juin, un marié a été arrêté sous les yeux de sa femme alors qu’ils arrivaient à l’aéroport pour partir en lune de miel, car il était soupçonné d’avoir fourni une arme sans permis qui a été utilisée pour tirer des coups de feu lors de son mariage.

Quelque 400 000 armes illégales circulent en Israël, selon un rapport de la Knesset de 2020, essentiellement dans les communautés arabes, qui ont connu une flambée de violence ces dernières années, principalement sous l’impulsion du crime organisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...