Rechercher

Un 2e sous-variant d’Omicron détecté parmi les voyageurs – ministère de la Santé

Les deux premiers cas de variant BA.5 ont été signalés en Israël ; le ministère de la Santé annonce aussi une nouvelle infection au BA.4 ; les deux circulent en Afrique du Sud

Des laborantins testent des passagers pour le COVID-19 à l'aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv le 8 mars 2021. (Crédit : Flash90)
Des laborantins testent des passagers pour le COVID-19 à l'aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv le 8 mars 2021. (Crédit : Flash90)

Les deux premiers cas d’un nouveau sous-variant d’Omicron ont été détectés parmi des voyageurs ayant débarqué à l’aéroport Ben-Gurion, a fait savoir mardi le ministère de la Santé, qui avait annoncé la veille l’arrivée sur le territoire des premiers cas d’un autre sous-variant très proche de celui qui a été identifié hier.

Selon un communiqué du ministère, deux passagers se sont révélés être porteurs du sous-variant BA.5 après un test de dépistage. Le ministère n’a pas précisé le lieu de provenance des voyageurs.

Lundi, le ministère avait annoncé que trois personnes, dépistées à l’aéroport, avaient été contaminées par le variant BA.4, qui se propage actuellement en Afrique du Sud – comme c’est le cas également du BA.5. Le ministère a noté, mardi, qu’un quatrième cas de BA.4 avait été signalé à l’aéroport.

Les responsables de la santé israéliens affirment surveiller étroitement les nouveaux variants qui, selon eux, ne sont pas encore une source d’inquiétude.

« Ce nouveau variant est suivi et nous n’observons pour le moment aucun impact spectaculaire en matière d’hospitalisation », a commenté Ilana Gans, responsable au sein du Département des services de santé publique au ministère de la Santé, alors qu’elle s’exprimait devant les membres de la commission de la Santé à la Knesset, mardi.

Gans a également annoncé à la commission que les autorités sanitaires se réuniraient dans les semaines à venir pour discuter des restrictions encore en vigueur dans le cadre de la lutte contre la pandémie, y compris de l’obligation du test PCR pour les voyageurs qui atterrissent à l’aéroport Ben-Gurion et de la mise en quarantaine des porteurs du coronavirus.

Des personnes, dont certaines portent des masques de protection, font leurs courses au marché mahane Yehuda de Jérusalem le 8 février 2022. Photo Olivier Fitoussi/Flash90

Samedi soir, l’obligation du port du masque dans les espaces clos a été levée après presque deux ans d’application. Actuellement, les masques ne sont obligatoires que dans les hôpitaux, dans les maisons de retraite et à bord des avions, et les responsables du ministère réfléchissent aussi à mettre un terme à ces exigences.

Mardi matin, il y avait 27 570 cas actifs confirmés au sein de l’État juif et 4 440 nouveaux cas avaient été diagnostiqués la veille. Actuellement, 595 malades de la COVID sont hospitalisés. 212 personnes se trouvent dans un état grave et 74 ont été placées sous respirateur. Le taux de reproduction de base – R-0 – a légèrement augmenté ces derniers jours et il est de 0,9 après avoir été à 0,7 il y a une semaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...