Un 4e corps retrouvé dans les décombres de l’effondrement du parking à Tel Aviv
Rechercher

Un 4e corps retrouvé dans les décombres de l’effondrement du parking à Tel Aviv

Les équipes de secours sont à l’œuvre pour extraire et identifier d’autres corps tout en concentrant leurs efforts pour retrouver deux ouvriers manquants encore

Les sauveteurs sur le site de l'effondrement d'un parking dans le quartier Ramat HaHayal, dans le nord de Tel Aviv, tuant au moins deux personnes, le 5 septembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Les sauveteurs sur le site de l'effondrement d'un parking dans le quartier Ramat HaHayal, dans le nord de Tel Aviv, tuant au moins deux personnes, le 5 septembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le commandement des secours domestiques (pikoud haoref) a localisé le corps d’un autre ouvrier, ce vendredi, au milieu des décombres du parking en construction à tel Aviv faisant passer la barre des morts dans ce désastre ayant eu lieu ce lundi, à quatre personnes.

Les équipes de secours ont travaillé à extraire les débris du corps retrouvé dans les décombres du parking souterrain de ces quatre étages creusés sous la terre pour pouvoir être en mesure de l’identifier.

Les recherches se sont poursuivies ce vendredi afin de localiser deux autres ouvriers manquants laissant peu d’espoir aux centaines de secouristes sur les lieux de les retrouver vivants.

Deux victimes tuées dans l’effondrement ont pu être identifiées ce mercredi. Il s’agit de Oleg Yakubov, âgé de 60 ans et originaire de Tel Aviv et Denis Diatsniko, 28 ans, un travailleur Ukrainien sous contrat en Israël.

L’identification de la troisième victime de cet accident mortel, Ihad Ajhaj, 34 ans, originaire de Ramallah a été rendue publique ce mardi.

Le site de construction a été inspecté en juin dernier et il ne semblait pas alors poser de problème de sécurité particulier. Il apparaît que l’effondrement serait dû à une panne technique, a été ainsi rapporté à la commission en charge à la Knesset, ce jeudi.

Les directions du ministère de l’emploi à la Knesset, de la caisse d’assurance maladie et de la commission de la santé publique ont convoqué ce mardi les représentants de l’entreprise de travaux, Danya Cebus, des ministres ainsi que la police pour un audit à propos de l’effondrement de ce chantier de construction à Ramat Ha Hayal près de Tel Aviv.

La directrice de l’Institut de la sécurité au travail rattaché au ministère de l’Économie, Varda Edwards, affirme que le chantier autour de la construction de ce parking – près d’être terminé – ne présentait pas de failles particulières à la dernière inspection en juin.

« Il n’y avait pas de failles particulière, » a-t-elle dit à la commission de la Knesset tout en qualifiant l’inspection réalisée en juin de « bonne ».

En écho aux affirmations d’Edwards, le président directeur général de la société Danya Cebus, insista à nouveau sur le fait que le chantier répondait aux normes de sécurité de l’état.

« Ce n’est pas un problème de sécurité, » dit Ronen Ginsburg, ajoutant qu’un ingénieur supervisait le projet. « C’est une faille technique ».

Ginsburg a assuré que son entreprise coopérerait pleinement avec la police. « Nous ne céderons en rien et remettrons tous les documents nécessaires à l’enquête ».

Les détails des éléments de l’enquête n’ont pas été divulgués jusqu’à ce vendredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...