Un abri de Bédouins incendié en Cisjordanie
Rechercher

Un abri de Bédouins incendié en Cisjordanie

Il s'agirait d'un acte probable d'extrémistes israéliens selon une ONG ; Aucune victime n'a été rapportée

"Revanche administrative" inscrite sur une pierre d'un abri de Bédouins en Cisjordanie (Crédit : Rabbins pour les droits de l'Homme)
"Revanche administrative" inscrite sur une pierre d'un abri de Bédouins en Cisjordanie (Crédit : Rabbins pour les droits de l'Homme)

Un abri de stockage appartenant à des Bédouins en Cisjordanie a été détruit par un incendie soupçonné d’être un nouvel acte d’extrémistes israéliens, a indiqué jeudi l’ONG israélienne Rabbins pour les droits de l’Homme.

Aucune victime n’a été rapportée.

La police a fait état dans un premier temps de la découverte tôt jeudi d’un graffiti porté sur un rocher et proclamant en hébreu « vengeance administrative » près d’un camp de Bédouins à Ein Samia, non loin de Ramallah.

Selon Rabbins pour les droits de l’Homme, « vengeance administrative » fait référence au placement en détention administrative de trois jeunes extrémistes juifs à la suite de différents actes violents et notamment un incendie criminel commis le 31 juillet en Cisjordanie et attribué à la mouvance. Un bébé palestinien de 18 mois et son père sont morts dans l’incendie.

L’abri a « complètement brûlé », a indiqué Rabbins pour les droits de l’Homme, « fort heureusement personne ne se trouvait à l’intérieur de la tente, qui contenait seulement de la nourriture pour le bétail ».

Rabbins pour les droits de l’Homme est une organisation israélienne formée de rabbins et d’étudiants en religion.

Elle se décrit comme la « seule voix rabbinique » en Israël à s’exprimer explicitement sur les droits de l’Homme. Elle est connue en particulier pour son engagement en Cisjordanie aux côtés des Bédouins et en faveur des agriculteurs palestiniens contre les résidents des implantations et contre la confiscation des terres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...