Un ancien policier anti-corruption rejoint Yesh Atid
Rechercher

Un ancien policier anti-corruption rejoint Yesh Atid

Yoav Segalovitz, ancien chef de l’unité anti-fraude Lahav, dit que sa décision d’entrer en politique est renforcée par les derniers évènements

Yoav Segalovitz (à droite), ancien chef d e l'unité anti-corruption Lahav 433 de la police, pendant une conférence de presse commune avec Yair Lapid, dirigeant du parti Yesh Atid, pour annoncer son entrée en politique dans ce parti, le 29 mai 2005. (Crédit : autorisation)
Yoav Segalovitz (à droite), ancien chef d e l'unité anti-corruption Lahav 433 de la police, pendant une conférence de presse commune avec Yair Lapid, dirigeant du parti Yesh Atid, pour annoncer son entrée en politique dans ce parti, le 29 mai 2005. (Crédit : autorisation)

L’ancienne figure de la lutte anti-corruption de la police a annoncé dimanche qu’il entrait en politique et rejoignait le parti Yesh Atid.

Yoav Segalovitz, ancien dirigeant de l’unité anti-fraude de la police Lahav 433, a déclaré que les dernières semaines avaient « renforcé » sa décision d’entrer en politique, sans détailler quel évènement en particulier parmi les nombreuses affaires politiques en cours avait inspiré son geste.

« Je rejoins un parti qui est engagé envers la population, qui met le combat contre la corruption en priorité en comprenant que la corruption n’est pas seulement criminelle, mais aussi un vent cruel qui souffle sur les valeurs fondamentales comme l’égalité et la confiance », a-t-il déclaré pendant une conférence de presse.

Le parti centriste Yesh Atid est entré à la Knesset en 2013, amenait une série de nouveaux politiciens qui ont fait campagne pour changer les habitudes du pouvoir.

Yoav Segalovitz (à droite), ancien chef d e l'unité anti-corruption Lahav 433 de la police, avec Yair Lapid, dirigeant du parti Yesh Atid, a annoncé son entrée en politique dans ce parti, le 29 mai 2005. (Crédit : autorisation)
Yoav Segalovitz (à droite), ancien chef d e l’unité anti-corruption Lahav 433 de la police, avec Yair Lapid, dirigeant du parti Yesh Atid, a annoncé son entrée en politique dans ce parti, le 29 mai 2005. (Crédit : autorisation)

« Le commissaire adjoint (réserve) Segalovitz rejoint Yesh Atid dans le cadre d’un plus grand mouvement que nous menons contre la politique à l’ancienne en Israël. Israël a besoin de changement », a déclaré Yair Lapid, le chef du parti, pendant une conférence de presse commune avec Segalovitz. Ce dernier « a été au premier plan du combat contre la corruption et il est ici pour combattre. Sa décision de rejoindre Yesh Atid est un levier. »

Segalovitz est l’un des fondateurs de l’unité anti-fraude Lahav, responsable des enquêtes de corruption contre des personnages importants en Israël, ainsi que l’ancien chef de l’unité des crimes financiers généraux.

Il a passé trente ans dans les forces de police.

Yoav Segalovitz (à gauche) avec le chef de la police d'alors, Yohanan Danino,à la Haute cour de justice. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Yoav Segalovitz (à gauche) avec le chef de la police d’alors, Yohanan Danino,à la Haute cour de justice. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

L’annonce de l’arrivée de l’ancien policier dans le parti d’opposition, qui détient 11 sièges à la Knesset, intervient en pleine crise politique, où deux ministres ont récemment démissionné pour protester contre la nomination d’Avigdor Liberman, tenant d’une ligne dure, au ministère de la Défense.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...