Un ancien soldat condamné à 34 mois de prison pour espionnage
Rechercher

Un ancien soldat condamné à 34 mois de prison pour espionnage

Halal Halabi a transmis des informations classifiées sur l’activité de l’armée à un homme druze accusé d’avoir espionné pour la Syrie

Un char de l'armée israélienne stationné près du village de Majdal Shams, le 19 mars 2014, dans les hauteurs du Golan (Crédit : AFP / Jalaa Marey)
Un char de l'armée israélienne stationné près du village de Majdal Shams, le 19 mars 2014, dans les hauteurs du Golan (Crédit : AFP / Jalaa Marey)

Une cour militaire a condamné un ancien soldat de l’armée israélienne à 34 mois de prison mercredi pour avoir fait fuiter des informations classifiées sur les activités de l’armée le long de la frontière syrienne.

Le caporal Halal Halabi, un ancien soldat du Corps blindé de la ville du nord de Daliyat al-Karmel, a été reconnu coupable d’avoir passé des renseignements secrets et d’avoir aidé un État ennemi en passant des informations à Sidqi al-Maqt, un druze syrien résident de la ville de Majdal Shams sur le plateau du Golan. Halabi a aussi été dégradé au rang de simple soldat.

La décision de la cour était classifiée et tout n’est pas autorisé à la publication.

Maqt, âgé 48 ans, était accusé d’avoir transmis des photographies et des rapports écrits des positions de l’armée israélienne aux officiels des renseignement syriens, y compris un officiel du gouvernement, Midhat Saleh.
Maqt avait auparavant passé 27 années en prison pour des accusations de terrorisme, en 1958. Il avait été libéré en 2012.

Selon la Deuxième chaîne, l’accusation a affirmé que Maqt avait approché un poste de garde de Tsahal dans une base de l’armée au nord où Halabi était en fonction, et avait demandé au soldat qu’il l’aide à rassembler des informations pour un article qu’il voulait publier sur l’activité de Tsahal à la frontière de la Syrie et d’Israël.

Maqt a déclaré à Halabi que cela aiderait les résidents Druze de Syrie, et les deux ont échangé leurs numéros de téléphone.

Le lendemain, Maqt a appelé Halabi, qui lui a fourni des informations sur les activités de l’armée dans la zone. Halabi a demandé à Maqt d’observer les activités et lui a expliqué comment répondre aux soldats s’ils voulaient le faire partir de la zone.

Maqt a été mis en examen en mars 2015 dans le tribunal de district de Nazareth pour espionnage visant à aider l’ennemi en temps de guerre, soutien à une organisation terroriste et contact avec un agent étranger.
A l’époque, l’avocat de Maqt, Yamin Zidan, a nié toutes les accusations contre son client.

La partie israélienne du plateau du Golan a quatre villes druzes. Beaucoup de résidents ont l’impression qu’ils sont syriens et gardent des liens avec les frères de l’autre côté de la frontière qui représentaient environ 5 % de la population syrienne de 23 millions de personnes avant la guerre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...