Un ancien SS a collaboré avec le Mossad
Rechercher

Un ancien SS a collaboré avec le Mossad

Otto Skornezy, favori d'Hitler, aurait assassiné en 1962 un autre ancien nazi

Otto Skornezy (Crédit : Wikipédia)
Otto Skornezy (Crédit : Wikipédia)

Dans les années 60, Otto Skorzeny, ancien officier SS surnommé « l’homme le plus dangereux d’Europe », aurait collaboré avec le Mossad en traquant des anciens nazis, rapporte Haaretz.

Dans les années 60, le Mossad traque des anciens nazis qui travaille pour le compte de l’Egypte, pays ennemi de l’état hébreu à l’époque.

Heinz Krung, ancien nazi et scientifique allemand, est soupçonné par l’agence secrète israélienne de collaborer avec l’Egypte.

En septembre 1962, il disparaît sans laisser de traces. Haaretz a récolté des informations déclarant que Heinz Krung a été assassiné par le Mossad pour intimider et lutter contre les collaborations entre des anciens nazis et l’Egypte.

Mais ce que révèle les informations collectées par Haaretz est l’auteur de l’assassinat de Heinz Krung. Selon les sources, il aurait été assassiné par un ancien camarade nazi, Otto Skornezy, un fidèle hitlérien et favori de l’ancien dictateur, qui aurait été recruté par le Mossad.

Ainsi, selon les rapports, en septembre 1962, Krung ne se méfie pas et monte à bord d’une voiture avec Skorzeny. Ils sont suivis par trois supposés gardes du corps qui sont en réalité des agents du Mossad. Skorzeny fusille le scientifique dans une forêt de Munich. Aidé par les agents du Mossad, ils auraient enterré les restes du cadavre en l’ayant d’abord recouvert d’acide.

Selon Haaretz, le Mossad a souvent employé des méthodes illégales et hors des sentiers battus pour protéger le peuple juif.

Pour le bien de ses missions, le Mossad s’est retrouvé à collaborer avec des personnes peu recommandables ayant pour seul objectif, la réussite de la mission.

Otto Skorzeny aurait trouvé un intérêt personnel à participer à de telles missions. Il  souhaitait faire retirer son nom de la liste Simon Wiesenthal, liste regroupant les criminels de guerre en fuite et recherchés.

Selon les sources de Haaretz, le Mossad n’aurait jamais respecté cette promesse de le faire retirer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...