Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Un Arabe israélien abattu à Abu Snan

La police aurait ouvert une enquête sur ce meurtre, qui serait d'origine criminelle plutôt que terroriste

Illustration : Une voiture de police sur la scène d'un crime. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : Une voiture de police sur la scène d'un crime. (Crédit : Police israélienne)

Un homme âgé d’une vingtaine d’années a été tué à l’arme à feu à Abu Snan, un village du nord d’Israël, ont fait savoir les médias israéliens.

La police aurait ouvert une enquête sur ce meurtre, qui serait d’origine criminelle plutôt que terroriste.

Une vague de crimes violents s’est abattue sur la communauté arabe israélienne, des violences largement liées à la pègre. De nombreux Arabes israéliens attribuent la responsabilité de ces violences à la police qui, affirment-ils, n’est pas parvenue à sévir contre des organisations criminelles puissantes et qui détourne largement le regard face à ces violences – querelles entre familles, guerre des gangs et violences faites aux femmes.

Les communautés ont aussi été négligées pendant des années par les autorités de l’État. Environ 40 % des Arabes israéliens vivent sous le seuil de pauvreté et leurs villes et villages se caractérisent par des infrastructures chancelantes et par des services publics médiocres.

Le ministre en charge de la police, le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, est connu pour ses propos et ses positionnements incendiaires à l’égard des Arabes israéliens et les leaders de la communauté affirment que ses politiques n’ont fait qu’intensifier l’épidémie de violence qui a sévit depuis un an.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.