Rechercher

Un Arabe israélien abattu à Nahariya

La victime, tuée par balle, a été identifiée comme Mahmoud Hasarma, 38 ans, originaire de la ville de Bina, dans le nord du pays ; plus de 100 Arabes tués depuis début 2021

La police sur les lieux d'une fusillade dans la ville de Nahariya, dans le nord du pays, le 6 novembre 2021. (Crédit : Police israélienne)
La police sur les lieux d'une fusillade dans la ville de Nahariya, dans le nord du pays, le 6 novembre 2021. (Crédit : Police israélienne)

Un Arabe israélien a été abattu vendredi matin dans la ville de Nahariya, dans le nord du pays.

Le service d’urgence du Magen David Adom a rapporté que les ambulanciers avaient déclaré l’homme mort après l’avoir retrouvé sans aucun signe de vie.

La victime de la fusillade a été identifiée comme étant Mahmoud Hasarma, 38 ans, originaire de la ville de Bina, dans le nord du pays.

La police a annoncé avoir ouvert une enquête sur la fusillade. Les agents ont rassemblé des preuves sur les lieux du crime, et recherchent des suspects.

Des habitants de Nahariya ont rapporté avoir entendu des rafales de coups de feu provenant d’une arme automatique, selon le site d’information Ynet, qui a rapporté que la fusillade pourrait être la conséquence d’un différend familial entre les Hasarma et une autre famille de Bina.

Le mois dernier, Salim Abd al-Karim Hasarma, 44 ans, a été abattu à Bina. Son frère, Ibrahim Hasarma, a été tué par balle en décembre 2019.

Depuis le début 2021, 106 Arabes ont été tués dans des homicides présumés, selon l’association à but non lucratif Abraham Initiatives. Environ 90 d’entre eux étaient des citoyens israéliens et 16 autres étaient des Palestiniens, originaires soit de Jérusalem-Est, soit résidant en Israël.

Cette année est en passe d’être l’année la plus sanglante pour la communauté arabe depuis qu’une vague de criminalité a commencé à frapper il y a plusieurs années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...