Un Arabe israélien arrêté pour avoir tiré sur des policiers pendant les émeutes
Rechercher

Un Arabe israélien arrêté pour avoir tiré sur des policiers pendant les émeutes

Les services de police ont déclaré que le suspect de Muawiya, inculpé pour terrorisme, a jeté des tuiles sur les agents qui sont venus l'arrêter

Les forces de sécurité israéliennes aspergent des émeutiers palestiniens avec de l'eau lors de confrontations avec eux dans la ville majoritairement arabe d'Umm al-Fahm, dans le nord d'Israël, le 19 mai 2021. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
Les forces de sécurité israéliennes aspergent des émeutiers palestiniens avec de l'eau lors de confrontations avec eux dans la ville majoritairement arabe d'Umm al-Fahm, dans le nord d'Israël, le 19 mai 2021. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Un Arabe israélien a été arrêté pour avoir ouvert le feu sur des policiers à Umm al-Fahm lors des troubles ethniques qui ont secoué le pays le mois dernier, ont annoncé vendredi les forces de l’ordre et le Shin Bet.

Le suspect, Muhammad Mahdi Aghbaria, 35 ans, du village septentrional de Muawiya, a tiré avec une arme de poing sur des officiers alors qu’ils tentaient de réprimer de violentes émeutes près de l’entrée d’Umm al-Fahm le 15 mai, selon un communiqué commun.

Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées pour arrêter Aghbaria, il a jeté des tuiles sur des officiers depuis le toit de sa maison, provoquant quelques blessures, selon la police.

Le Shin Bet a déclaré que l’enquête avait révélé le mobile « nationaliste » des tirs. Le suspect a également rendu l’arme qu’il avait utilisée, selon le communiqué.

Aghbaria a été inculpé d’actes terroristes avec intention de nuire, d’utilisation d’une arme à des fins terroristes, et « d’acte terroriste et tentative de meurtre », selon l’acte d’accusation déposé devant le tribunal de première instance de Haïfa.

La police des frontières patrouille dans les rues de la ville centrale de Lod après les émeutes de la semaine dernière, le 19 mai 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Jeudi, le Shin Bet et la police ont également annoncé que plusieurs Arabes israéliens avaient été arrêtés pour avoir agressé des Juifs lors des troubles du mois dernier. Ces arrestations ont été annoncées après que les services de sécurité et la police ont révélé que sept Israéliens juifs d’Herzliya et des environs avaient été arrêtés pour leur implication présumée dans une attaque contre un Arabe lors des émeutes du mois dernier.

La violence qui a éclaté dans les villes ethniquement mixtes et dans d’autres régions d’Israël alors que l’armée israélienne et les groupes terroristes palestiniens étaient engagés dans 11 jours d’intenses combats dans la bande de Gaza, constitue les plus graves troubles au sein du pays depuis des années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...