Un athée expulsé d’un plateau de télévision égyptien
Rechercher

Un athée expulsé d’un plateau de télévision égyptien

L'animateur, aux côtés d'un religieux, a attaqué le non-croyant, lui conseillant d'aller voir un psychiatre avant de s'excuser d'avoir invité un homme "confus et destructeur"

L'athée égyptien Mohammad Hashem dans le studio de l'émission 'Alhadath Alyoum'  (Capture d'écran)
L'athée égyptien Mohammad Hashem dans le studio de l'émission 'Alhadath Alyoum' (Capture d'écran)

Un athée égyptien qui avait été invité sur le réseau privé de télévision « Alhadath Alyoum » pour présenter ses idées a été expulsé du plateau par l’animateur de l’émission, au début du mois. Le présentateur et un second invité, un religieux, ont suggéré que le jeune homme aille voir un psychiatre.

Dans l’extrait datant du 11 février, traduit par le MEMRI (Middle East Media Research Institute), Mohammad Hashem, un athée, a pu à peine exprimer son point de vue. Il est parvenu à dire qu’il « n’y a pas de preuve scientifique de l’existence de Dieu » et qu’il n’avait pas « besoin de la religion pour avoir des valeurs morales ou pour être un membre productif de la société » avant d’être agressé par l’animateur de l’émission, Mahmoud Abd Al-Halim.

« Comment pouvez-vous dire ça ? Qui vous a créé ? Qui vous a fait exister en tant qu’être humain ?… Comment se fait-il que vous existiez dans cet univers ? », a interrogé Abd Al-Halim.

Hashem a alors tenté d’évoquer la théorie du Big Bang comme l’une des origines possibles de l’existence, mais a encore une fois été interrompu par le présentateur, qui lui a dit qu’il était « confus et indigne de confiance ».

Abd Al-Halim s’est alors tourné vers le public et a présenté ses excuses pour « avoir invité un Egyptien de cette sorte dans notre émission ». Il a clamé – tout en empêchant Hashem de parler – que « vous n’avez dit aucun mot convaincant ».

Abd Al-Halim a qualifié de « hérésie » les idées de Hashme, disant qu’elles étaient « inappropriées » et « destructrices » et affirmant qu’il était « un très mauvais exemple pour les jeunes égyptiens ».

Un deuxième invité, l’un des Sheikhs d’Al-Azhar, Mahmoud Ashour, a suggéré que Hashem avait besoin d’un « traitement psychiatrique », une notion dont le présentateur Abd Al-Halim s’est saisie : « Vous avez vu un psychiatre ?… Je vous conseille de quitter le studio et d’aller directement à l’hôpital psychiatrique ».

L’animateur a alors mis un terme à l’entretien, présentant une fois encore ses excuses aux téléspectateurs alors que Hashem, déconcerté, n’a pas semblé trouver de paroles à prononcer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...