Un avion d’El Al atterrit en Israël après avoir été bloqué 13 heures au Canada
Rechercher

Un avion d’El Al atterrit en Israël après avoir été bloqué 13 heures au Canada

26 heures après avoir quitté New York, 400 passagers du vol LY008 sont arrivés à Tel Aviv après un arrêt d'urgence en raison d'un dysfonctionnement

Le vol 008 de New York à destination de Tel Aviv a effectué un atterrissage d'urgence à Goose Bay, au Canada, le 14 janvier 2018. (Capture d'écran / YouTube)
Le vol 008 de New York à destination de Tel Aviv a effectué un atterrissage d'urgence à Goose Bay, au Canada, le 14 janvier 2018. (Capture d'écran / YouTube)

Un vol commercial El Al en provenance de New York a atterri à Tel Aviv lundi matin, après une escale d’urgence de 13 heures sur une base de l’armée de l’air canadienne par temps froid.

L’avion transportant quelque 400 passagers a atterri à l’aéroport Ben Gurion de Tel-Aviv peu avant 10 heures, heure d’Israël, soit plus de 26 heures après son départ de l’aéroport John F. Kennedy.

L’un des passagers à bord était le vice-ministre israélien de l’Education, Meir Porush, selon Israel National News et des sources d’information ultra-orthodoxes.

L’avion a été contraint de faire un atterrissage d’urgence au Canada en raison d’un problème technique.

Le vol LY008 a atterri à la base aérienne de Goose Bay, dans la province de Terre-Neuve et Labrador, après le signalement par le pilote d’un dysfonctionnement dans le poste de pilotage de l’avion.

L’avion a atterri à Goose Bay à 05h55 HNE, cinq heures après son décollage de l’aéroport JFK à 00h41, selon le service de suivi des vols d’El Al. Mais malgré l’annonce immédiate de la compagnie aérienne selon laquelle elle enverrait un avion de remplacement pour emmener les passagers en Israël, il aura fallu plus de 13 heures avant qu’ils ne redécollent.

Avec des températures à l’extérieur à -22 degrés Fahrenheit (-30 degrés Celsius), les passagers se sont blottis sous des couvertures pour rester au chaud.

« Nous sommes ici depuis six heures et demie », avait déclaré dimanche à Hadashot Chen Harel, l’un des passagers. « Chaque minute qui passe est de plus en plus difficile pour nous, et nous espérons que cela se terminera rapidement – il y a des adultes et des enfants ici. »

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...