Un bateau de Gaza saisi dans les eaux israéliennes
Rechercher

Un bateau de Gaza saisi dans les eaux israéliennes

Les cinq Palestiniens à bord ont été emmenés pour être interrogés ; ils ont ignoré les sommations

Des pêcheurs palestiniens assis dans leur barque à proximité du rivage de Rafah, au sud de Gaza ; un bateau de police israélien apparaît au loin, le 26 mars 2014. (Crédit : Said Khatib/AFP)
Des pêcheurs palestiniens assis dans leur barque à proximité du rivage de Rafah, au sud de Gaza ; un bateau de police israélien apparaît au loin, le 26 mars 2014. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Un navire de la marine israélienne a pris le contrôle d’un bateau de pêche palestinien de la bande de Gaza, entré dans les eaux territoriales d’Israël lundi.

Le bateau n’a pas répondu aux appels lui ordonnant de s’arrêter, ni aux tirs d’alertes des soldats.

Les officiers de la marine ont escorté le bateau vers le port d’Ashdod et les cinq Palestiniens qui se trouvaient à bord ont été transférés dans un établissement sécuritaire pour subir un interrogatoire, a indiqué le site d’informations Ynet.

Le mois dernier, Israël a rendu 15 bateaux de pêche réquisitionnés ces dernières années au large de la côte de la bande de Gaza.

Les pêcheurs palestiniens ont indiqué que c’était la première fois qu’Israël rendait des bateaux ; ils ont exigé qu’on leur en rende des dizaines d’autres.

Environ 4 000 pêcheurs travaillent à Gaza, plus de la moitié d’entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Israël, qui a imposé des restrictions depuis huit ans sur la bande de Gaza pour empêcher la contrebande d’armes, interdit la pêche au-delà de six miles nautiques (11 kilomètres) au large de la côte.

Les bateaux qui dépassent cette limite encourent le risque d’être considérés comme des navires de contrebande d’armes et peuvent être la cible de tirs.

L’armée israélienne a intercepté dans le passé un certain nombre de navires qui tentaient de faire passer des armes en contrebande.

En mars 2014, des commandos de la marine de l’unité d’élite Shayetet 13 ont pris le contrôle du navire marchand Klos-C, naviguant dans la mer Rouge sous le drapeau de Panama. Quarante missiles, 181 mortiers et 400 000 balles avaient été retrouvés à bord, un véritable arsenal fourni par l’Iran et qui se dirigeait vers la bande de Gaza.

En mars 2011, les commandos de la marine ont intercepté le navire civil Victoria alors qu’il se dirigeait vers l’Egypte en provenance de la Syrie et a découvert 50 tonnes d’armes iraniennes à bord.

Le Francop, qui a été arraisonné par les troupes de l’armée israélienne en novembre 2009, avait en sa possession 500 tonnes d’armes dans 36 caisses de cargaison non identifiées.

En 2002, l’armée israélienne a capturé le Karine-A en provenance de l’Iran et qui se dirigeait vers Gaza. Il était chargé de 50 tonnes d’armes

En janvier 2009, le navire marchand chypriote Monchegors a été surpris avec un arsenal d’armes iraniennes lors d’une inspection réalisée par des autorités chypriotes.

AFP contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...