Un bateau israélien touché par une explosion dans le golfe d’Oman
Rechercher

Un bateau israélien touché par une explosion dans le golfe d’Oman

Le MV Helios Ray, un bateau israélien transportant des véhicules, "a été victime d'une explosion dans le golfe d'Oman"

Illustration : Du feu et de la fumée s'échappent d'un pétrolier qui aurait été attaqué dans les eaux du golfe d'Oman, près du détroit d'Ormuz, le 13 juin 2019. (ISNA / AFP)
Illustration : Du feu et de la fumée s'échappent d'un pétrolier qui aurait été attaqué dans les eaux du golfe d'Oman, près du détroit d'Ormuz, le 13 juin 2019. (ISNA / AFP)

Un navire israélien se rendant apparemment d’Arabie saoudite vers Singapour a été touché par une explosion dans le golfe d’Oman, ont rapporté vendredi des sociétés de surveillance maritime, précisant qu’il n’y avait eu ni mort ni blessé.

Le MV Helios Ray, un bateau israélien transportant des véhicules, « a été victime d’une explosion dans le golfe d’Oman », a indiqué Dryad Global, société spécialisée dans la sécurité maritime.

Le navire effectuait apparemment le trajet entre Dammam, ville portuaire de l’Est de l’Arabie saoudite, et Singapour, au moment de l’explosion jeudi au nord-ouest d’Oman, rapporte la société.

Le navire « est la propriété d’HELIOS Ltd, une société israélienne enregistrée sur l’Ile de Man », ajoute Dryad Global.

Aucun membre de l’équipage n’a été blessé et « le navire semble retourner à (son) port d’origine », selon la même source.

Le Bureau des opérations commerciales maritimes du Royaume-Uni (UKMTO) a également fait part de l’explosion indiquant que le navire, sans l’identifier, et l’équipage étaient « en sécurité ».

« Des enquêtes sont en cours », a ajouté UKMTO.

Selon le site web Marine Traffic, le bateau, qui bat pavillon des Bahamas, avait quitté Dammam mercredi et devait arriver à Singapour la semaine prochaine.

Dryad Global suggère que l’Iran pourrait être responsable de l’explosion, l’incident intervenant dans un contexte de tensions accrues entre Israël et la République islamique.

« Alors que les détails de l’incident restent flous, il y a une possibilité réaliste que l’évènement soit le résultat d’une activité asymétrique de l’armée iranienne », dit la société de surveillance maritime.

Les tensions sont nombreuses entre les deux pays, « notamment au regard des signes croissants de rapprochement entre l’Iran et l’administration Biden », note Dryad Global.

Par ailleurs, « l’Iran craint de plus en plus l’amélioration des relations entre Israël et les États du Golfe », ajoute la société, en référence aux récents accords de normalisation entre l’État hébreu et des pays comme les Émirats arabes unis ou Bahreïn.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...