Un bloc d’implantations au sud de Jérusalem a élu le nouveau chef du Conseil régional
Rechercher

Un bloc d’implantations au sud de Jérusalem a élu le nouveau chef du Conseil régional

Shlomo Ne’eman a été élu à la tête du Conseil régional du Gush Etzion après la démission du précédent chef, accusé d'abus sexuels

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le ministre Zeev Elkin avec le nouveau président du Conseil du Gush Etzion, Shlomo Neeman, dans les quartiers généraux de la campagne à Alon Shvut, le 14 février 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Le ministre Zeev Elkin avec le nouveau président du Conseil du Gush Etzion, Shlomo Neeman, dans les quartiers généraux de la campagne à Alon Shvut, le 14 février 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Les résidents d’un important bloc d’implantations en Cisjordanie au sud de Jérusalem ont élu un nouveau dirigeant du conseil mardi soir pour remplacer le précédent dirigeant qui a démissionné après des accusations de harcèlement sexuel.

Shlomo Neeman, un ancien employé de l’Agence juive, et adjoint au ministre de l’Environnement Zeev Elkin (Likud), a été élu à la tête du conseil régional du Gush Etzion, avec 46,4 % des votes. Il a battu Moshe Serville, qui a officié comme directeur par intérim ces trois derniers mois.

Le troisième candidat, Moshe Berniker, a obtenu 16,5 % des votes.

Neeman remplacera Davidi Perl, qui a officiellement démissionné à la fin du mois d’octobre. Une femme l’avait accusé de harcèlement sexuel, qu’il aurait ensuite payée en échange de son silence.

Le vaste bloc, situé au sud et au sud-est de Jérusalem, héberge près de 70 000 familles dans une vingtaine de communautés.

La Dixième chaîne de télévision israélienne a indiqué en septembre 2016 que Perl avait accepté de payer 200 000 shekels à la jeune femme de 20 ans. La victime a porté plainte contre Perl via le forum Takana, des rabbins chargés de régler discrètement les cas d’abus sexuels dans la communauté nationaliste religieuse en Israël.

En échange, la femme a retiré sa plainte et Perl s’est engagé à ne plus se présenter aux élections du conseil.

Davidi Perl, chef du conseil local du Gush Etzion, le 6 octobre 2014. (Photo: Elhanan Miller/Times of Israel)
Davidi Perl, chef du conseil local du Gush Etzion, le 6 octobre 2014. (Photo: Elhanan Miller/Times of Israel)

Perl a clamé son innocence, et a affirmé qu’il n’avait payé la jeune femme que pour protéger sa famille et éviter que les accusations ne soient rendues publiques.

Elkin et le député Yehuda Glick (Likud) étaient présents pour féliciter Neeman au quartier général de sa campagne, dans l’implantation d’Alon Shvut.

Uri Ariel, ministre de l’Agriculture et le député Moti Yogev, tous deux affiliés au parti pro-implantations Habayit Hayehudi, ont félicité Neeman.

« Il ne fait aucun doute que sous sa direction, le Gush va continuer à se développer et atteindra de nouveaux sommets », a déclaré Ariel dans un communiqué.

Neeman, 43 ans et père de cinq enfants, est un résident de l’implantation de Karmei Tzur. Il a immigré en Israël depuis l’Union soviétique à l’âge de 17 ans, et était conseiller d’Elkin avant qu’il ne le quitte pour mener sa propre campagne.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...