Un Brésilien tire un parallèle douteux entre la Shoah et la crise sanitaire
Rechercher

Un Brésilien tire un parallèle douteux entre la Shoah et la crise sanitaire

Un groupe juif brésilien a déclaré que les commentaires du bloggeur Allan dos Santos, un partisan de Bolsonaro, "manquent de respect pour la souffrance des victimes de la Shoah"

Le blogger Allan dos Santos (droite) interrogé par la commission nationale du Congrès qui enquête sur les fausses informations diffusée dans la vie politique à Brasilia au Brésil, le 5 novembre 2019. (Roque de Sa / Agencia Senado)
Le blogger Allan dos Santos (droite) interrogé par la commission nationale du Congrès qui enquête sur les fausses informations diffusée dans la vie politique à Brasilia au Brésil, le 5 novembre 2019. (Roque de Sa / Agencia Senado)

RIO DE JANEIRO, Brésil – Plusieurs groupes juifs brésiliens ont critiqué un bloggeur politique populaire qui a comparé le manque d’utilisation de médicaments pour traiter les patients du COVID-19 à l’extermination des Juifs pendant la Shoah.

« Restreindre l’utilisation de la chloroquine revient au même que laisser les Juifs avoir le choix entre la douche et la chambre à gaz », a écrit Allan dos Santos mercredi sur ses comptes de réseaux sociaux. Il est suivi par plus de 500 000 personnes.

Le commentaire est intervenu dans le cadre d’une polémique impliquant le médecin infectiologue David Uip, coordinateur du centre de réponse au coronavirus à Sao Paulo.

Le président brésilien Jair Bolsonaro, en faveur de l’utilisation de la chloroquine, a questionné publiquement Uip pour savoir s’il avait utilisé le médicament pour se soigner du COVID-19 il y a quelques jours. Uip a répondu qu’il avait le droit à la vie privée, a rapporté le portal d’information G1.

« Mr Santos manque de respect pour la souffrance des victimes de la Shoah. Dans des périodes comme celles-ci, les antisémites et les opportunistes sont toujours prêts à attaquer les Juifs et d’autres minorités », pouvait-on lire sur une note de la Confédération brésilienne israélite, l’organisation juive du Brésil.

Santos, qui est un fervent soutien de Bolsonaro, est le fondateur d’un portail d’information conservateur appelé Terca Livre. L’année dernière, il a été interrogé par la commission nationale qui enquête sur les fausses informations diffusées dans la vie politique.

« Ce vaurien a montré son vrai visage antisémite, contrairement à ce que le président Bolsonaro a toujours exprimé avec la communauté juive et Israël », a déclaré Persio Bider, président de la Jeunesse juive organisée, au Times of Israël.

« Relativiser ou comparer ce qui s’est produit pour les Juifs pendant la Shoah à n’importe quoi d’autre est la pire manière dont les antisémites attaquent les Juifs ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...