Un champion olympique de kayak récolte 30 000 $ à la mémoire de Juifs polonais
Rechercher

Un champion olympique de kayak récolte 30 000 $ à la mémoire de Juifs polonais

Un mémorial a été inauguré à Kroscienko portant les noms de 246 victimes de la Shoah ; Dariusz Popiela a été le fer de lance du projet visant à commémorer les "voisins oubliés"

Dariusz Popiela, kayakiste olympique polonais. (Capture d'écran : YouTube)
Dariusz Popiela, kayakiste olympique polonais. (Capture d'écran : YouTube)

VARSOVIE, Pologne – Un sportif olympique polonais a tenu à honorer la mémoire des Juifs du village de Kroscienko qui ont été assassinés pendant la Seconde Guerre mondiale en inaugurant un mémorial dont il a été le fer de lance.

Des élus locaux, des représentants d’organisations juives et des dizaines d’habitants ont assisté à la cérémonie dimanche au cimetière juif de Krościenko, dans le sud de la Pologne.

Dariusz Popiela, champion national 2017 de canoë-kayak en slalom et médaillé d’argent aux Championnats d’Europe, a porté un projet pour honorer la mémoire des « voisins oubliés » dans le cadre du projet Shtetl de Tzanz de la Fondation Nomina Rosae.

« Pendant de nombreuses années, je me suis entraîné sur la voie d’eau de canoë sans savoir que quelques dizaines de mètres plus loin se trouvait une fosse commune regroupant les habitants de Krościenko », a déclaré Popiela lors de la cérémonie.

Mémorial au cimetière juif de Krościenko, Pologne (Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0).

Le monument rappelle une pierre tombale juive brisée sur laquelle figurent les noms de 246 victimes juives. Popiela a collecté de l’argent pour le monument par Internet sur le site pomogam.pl.

Environ 30 000 dollars ont été récoltés pour le projet, qui a également reçu l’appui du Jewish Historical Institute Association et de la Nissenbaum Family Foundation.

Selon Popiela, le point le plus important du projet est de pouvoir « sortir de l’oubli et inscrire sur le monument les noms et prénoms de tous les habitants juifs de Krościenko, pour faire échouer l’intention de leurs assassins d’effacer leur mémoire ».

Le 28 avril 1942, les occupants allemands ont procédé à des exécutions massives dans la région. Les recherches ont permis de dresser une liste des Juifs assassinés dans le village à l’époque et entre la seconde moitié de 1939 et août 1942, lorsque les derniers Juifs en sont partis.

Photo du kayakiste Dariusz Popiela (crédit : site Internet de Popiela)

Le cimetière de Krościenko a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Les pierres tombales – comme dans beaucoup d’autres endroits en Europe – ont été utilisées pour construire des trottoirs et paver des routes. Les Allemands ont également procédé à des exécutions massives dans ce cimetière pendant la guerre.

Avant l’inauguration du mémorial, le cimetière a été remis en état et entouré d’une clôture.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...