Un chauffeur de bus israélien refuse l’entrée à un passager trisomique
Rechercher

Un chauffeur de bus israélien refuse l’entrée à un passager trisomique

Une vidéo montre le chauffeur refuser que d’autres passagers paient le trajet du jeune homme ; Egged a ouvert une enquête

La compagnie de bus Egged a lancé mercredi une enquête sur l’un de ses chauffeurs, filmé en train de refuser de laisser monter dans son bus un passager souffrant de trisomie 21.

L’incident aurait eu lieu mardi après-midi à la gare routière centrale de Rishon Lezion.

Le passager du bus 83 pour Tel Aviv n’avait pas d’argent pour payer le trajet, a indiqué la Deuxième chaîne. Bien qu’une femme ait immédiatement proposé de payer son ticket, le chauffeur a rejeté l’argent, affirmant que le passager devait descendre du bus.

Une vidéo, qui a été largement partagée sur les réseaux sociaux mercredi, montre le chauffeur du bus Egged insister pour que le jeune homme, qui pleure à chaudes larmes, ne soit pas autorisé à bord de son bus, et qu’il prenne plutôt le suivant. D’autres passagers ont affirmé que le chauffeur avait déclaré que le jeune trisomique « pourrait me faire quelque chose pendant le trajet. »

« Le chauffeur a bloqué la circulation, entraînant un important retard », a déclaré à la Deuxième chaîne Alexandre Greenberg, qui a publié la vidéo sur internet.

Un chauffeur d'un bus Egged qui éjecterait un passager trisomique, à RIshon Lezion, le 28 mars 2017. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Un chauffeur d’un bus Egged qui éjecterait un passager trisomique, à RIshon Lezion, le 28 mars 2017. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Le conducteur « a physiquement fait sortir le jeune homme du bus. Les gens ont dit qu’ils le prendraient en charge et le surveilleraient. Mais le chauffeur a continué à pousser le garçon à l’extérieur du bus, en utilisant ses mains et ses pieds », a-t-elle déclaré.

Egged a déclaré dans un communiqué que « le chauffeur a été identifié ce matin et convoqué pour une audience préliminaire. Il témoigne actuellement devant un comité de supervision. Le garçon et sa mère ont porté plainte ce matin […]. Le garçon, qui n’avait pas de carte de bus, a tenté de monter à bord du bus sans payer et le chauffeur a refusé de le laisser faire. Les détails de l’incident font actuellement l’objet d’une enquête. »

La compagnie a annoncé qu’un deuxième bus était arrivé quelques minutes après, et que le chauffeur de ce bus avait vu le passager et plusieurs autres personnes avec lui. « Le chauffeur a vu que le jeune était en détresse, et l’a reconnu car il est un passager régulier de ce bus à cette heure-ci. »

Le jeune garçon a dit au second chauffeur qu’il avait perdu sa carte de bus, et le conducteur a payé de sa poche pour une nouvelle, selon Egged. Il a calmé le garçon et a permis à ceux qui l’accompagnaient de monter avec lui dans le bus.

La compagnie de bus a ajouté que « sur la base de la vidéo et des informations publiées sur Facebook, cet incident nécessite une enquête minutieuse. Si le chauffeur n’a pas suivi le protocole et n’a pas agi de la manière appropriée à un chauffeur de transports publics, nous n’hésiterons pas à prendre des mesures sévères à son encontre. »

« Cependant, à notre grand regret, nous avons appris que les plaintes sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être, et nous trouvons souvent qu’elles ne décrivent pas un tableau complet. Nous devons examiner avec attention les détails de chaque cas avant de nous précipiter pour critiquer les actes du chauffeur. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...