Rechercher

Un cimetière juif vandalisé à proximité de Buenos Aires

Les organisations juives locales appellent les autorités à mener une enquête après l'acte de vandalisme contre le cimetière de La Tablada peu avant Rosh HaShana

Cette photographie de l'Association  Israélite Argentine Commune (AMIA) montre les dégâts dans un cimetière juif à La Tablada, en Argentine, qui a été vandalisé le 28 septembre 2019. (AMIA)
Cette photographie de l'Association Israélite Argentine Commune (AMIA) montre les dégâts dans un cimetière juif à La Tablada, en Argentine, qui a été vandalisé le 28 septembre 2019. (AMIA)

Un cimetière juif a été vandalisé en Argentine au cours du week-end, peu avant le début de la fête de Rosh HaShana.

L’Association israélite argentine commune (AMIA) a affirmé que l’acte de vandalisme a été commis samedi au cimetière de La Tablada, une ville en périphérie de Buenos Aires.

Une partie du mur extérieur du cimetière a été détruite, plusieurs tombes ont été endommagées et des plaques en bronze de certaines tombes ont été volées, selon l’AMIA.

Le chef de l’AMIA a condamné l’acte de vandalisme et a appelé les autorités à mener une enquête, comme l’a demandé la Délégation des associations juives argentines (DAIA).

L’Argentine, avec une communauté de 180 000 Juifs, a connu une série d’incidents antisémites violents ces derniers mois, et l’inquiétude est croissante concernant le phénomène parmi les dirigeants juifs. En février, neuf pierres tombales ont été vandalisées dans le cimetière juif de la province de San Luis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...