Un cimetière juif vandalisé près de Baltimore
Rechercher

Un cimetière juif vandalisé près de Baltimore

Certaines pierres tombales portaient l'inscription "Holodomor", la famine des années 1930 en Ukraine soviétique que les nationalistes blancs imputent aux Juifs

Plus d'une douzaine de pierres tombales ont été découvertes profanées dans les cimetières juifs de German Hill Road à Dundalk, dans le Maryland, pendant le week-end du 4 juillet. (Crédit : Eric L. Goldstein via JTA)
Plus d'une douzaine de pierres tombales ont été découvertes profanées dans les cimetières juifs de German Hill Road à Dundalk, dans le Maryland, pendant le week-end du 4 juillet. (Crédit : Eric L. Goldstein via JTA)

(Jmore – Baltimore Jewish Living via JTA) – Plus d’une douzaine de pierres tombales ont été vandalisées avec des croix gammées au cours du week-end du 4 juillet dans un cimetière juif de la banlieue de Baltimore, à Dundalk, dans le Maryland.

« Depuis le temps que je viens dans les cimetières, je n’ai jamais rien vu de tel », a déclaré Deborah R. Weiner, une historienne juive de Baltimore qui a découvert le dégâts au cimetière juif de German Hill Road lorsqu’elle s’est rendue sur les lieux avec un groupe d’amis historiens juifs le 4 juillet.

Ce cimetière est le lieu de sépulture des membres de plusieurs congrégations locales, ainsi que des personnes enterrées par la Hebrew Orthodox Free Burial Society.

En plus des croix gammées, les vandales ont également taggué une pierre tombale avec une référence à l’Holodomor, la famine des années 1930 en Ukraine soviétique qui a tué plus de 3 millions de personnes.

Invoquer l’Holodomor pour cibler Israël et les Juifs est devenu une tactique de plus en plus courante au sein de l’extrême droite, dont beaucoup accusent les Juifs d’être responsables de la famine.

Steven Venick, président du conseil d’administration de l’Association du cimetière juif du Grand Baltimore, a déclaré qu’il était « découragé » lorsqu’il a appris le vandalisme, et qu’une fois alerté, il a demandé à un gardien de nettoyer les 13 tombes profanées lundi matin.

L’une des pierres tombales juives dégradées à Dundalk, dans le Maryland, avec une référence mal orthographiée à l’Holodomor, la grande famine ukrainienne des années 1930. (Crédit : Eric L. Goldstein via JTA)

M. Venick a déclaré qu’il avait également déposé un rapport de police sur l’incident et qu’il allait temporairement verrouiller les portes du cimetière. L’association étudie également la possibilité de mettre en place un système de verrouillage des portes à la demande qui ne permettrait qu’aux « personnes autorisées » de pénétrer dans l’enceinte du cimetière.

« Je m’occupe de cimetières depuis près de 22 ans…et je ne me souviens d’aucun acte de ce genre », a déclaré M. Venick. »Je n’ai aucune idée de qui aurait pu faire une telle chose et j’espère vraiment que c’est un incident isolé. Les cimetières sont des lieux sacrés où sont enterrés nos proches, et notre objectif est toujours de les entretenir au mieux de nos capacités. »

L’identité des vandales reste inconnue pour le moment, a déclaré Howard Libit, directeur exécutif du Conseil juif de Baltimore.

« Quoi qu’il en soit, c’est un acte d’antisémitisme », a déclaré Libit. « C’est un acte de haine méprisable qui ne peut être toléré. Nous devons tous être solidaires contre la haine. Nous avons une communauté qui se respecte généralement, et heureusement ce genre de chose est rare. Espérons que nous continuerons à éduquer les gens. Ce n’est tout simplement pas acceptable ».

D’autres cimetières juifs ont été vandalisés ces derniers mois, notamment la profanation de tombes juives à Grand Rapids, dans le Michigan, juste avant l’élection de 2020, et des pierres tombales juives fracassées en Roumanie et en Ukraine plus tôt cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...