Un clip du Hezbollah montrerait la bombe qui a tué un général israélien en 1999
Rechercher

Un clip du Hezbollah montrerait la bombe qui a tué un général israélien en 1999

Des images floues d'explosions montreraient l'explosion d'une voiture israélienne qui a tué le plus haut responsable militaire israélien au Liban, deux soldats et un journaliste

Une capture  vidéo floues diffusées par la chaîne de télévision Al-Manar, soutenue par le Hezbollah, le 28 février 2018, qui prétend montrer l'assassinat du général israélien Erez Gerstein par le Hezbollah en 1999 dans le sud du Liban (Crédit : Capture d'écran)
Une capture vidéo floues diffusées par la chaîne de télévision Al-Manar, soutenue par le Hezbollah, le 28 février 2018, qui prétend montrer l'assassinat du général israélien Erez Gerstein par le Hezbollah en 1999 dans le sud du Liban (Crédit : Capture d'écran)

La chaîne de télévision Al-Manar, affiliée au groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, a diffusé mercredi des images de ce qu’elle a déclaré être un attentat à la bombe au bord d’une route sur laquelle un général de brigade israélien, deux soldats arabo-israéliens et un journaliste radio ont été tués il y a 19 ans.

Il n’y avait aucune confirmation indépendante que la vidéo, avec ses images floues des suites de l’explosion, était authentique.

Le général Erez Gerstein, à l’époque chef de l’unité de liaison de l’armée israélienne au Liban, Imad Abu-Rish, Omar El-Kabetz et le reporter de la radio Kol Israel, Ilan Roeh, sont décédés le 28 février 1999, alors que le véhicule blindé dans lequel ils voyageaient dans une zone contrôlée par les Israéliens dans le sud du Liban a explosé.

Erez Gerstein (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Les quatre hommes avaient quitté la ville israélienne de Metullah, au nord du pays, pour un village dans le sud du Liban où était stationnée une unité de soldats druzes. Après avoir fait escale chez un combattant de l’armée du Sud-Liban qui avait été tué dans des combats contre le Hezbollah, ils sont repartis vers la frontière israélienne à la tête d’un convoi.

La bombe posée en bord de route, était déguisée en pierre, a explosé à seulement 300 mètres d’une position des Nations unies.

L’évacuation des morts a été compliquée par la présence de bombes supplémentaires qui n’ont pas explosé et de tirs provenant des positions du Hezbollah.

Israël et la SLA — une milice chrétienne libanaise soutenue par Israël — ont combattu des combattants libanais musulmans menés par l’organisation terroriste Hezbollah soutenue par l’Iran pendant 15 ans dans une bande du sud du Liban le long de la frontière avec Israël qu’Israël a qualifiée de « zone de sécurité » pendant ces années.

Israël s’est retiré du Liban en 2000.

La diffusion de cette vidéo intervient dans un contexte de tensions accrues entre Israël et le Hezbollah ces derniers mois.

Les images d’Al-Manar ont été rediffusées mercredi par les informations israéliens de la chaîne Hadashot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...