Un conseiller municipal soupçonné d’avoir envoyé des voyous voler un concurrent
Rechercher

Un conseiller municipal soupçonné d’avoir envoyé des voyous voler un concurrent

Un membre non nommé du conseil municipal de Rehovot a été arrêté avec 8 autres personnes, accusées d'avoir volé et passé à tabac des gens

Certains des suspects d'un vol à main armée à Rehovot filmé par des caméras de vidéosurveillance dont la police a publié des images, juillet 2020. (Capture écran/Twitter)
Certains des suspects d'un vol à main armée à Rehovot filmé par des caméras de vidéosurveillance dont la police a publié des images, juillet 2020. (Capture écran/Twitter)

Un conseiller municipal de la ville de Rehovot, dans le centre d’Israël, est soupçonné d’avoir envoyé un groupe de personnes cambrioler une entreprise concurrente, ont rapporté mercredi les médias en langue hébraïque.

Neuf personnes au total ont été récemment arrêtées pour le violent vol du mois dernier.

Selon l’enquête, huit d’entre elles se sont rendues à l’entreprise non spécifiée de Rehovot en portant des masques, ont pris de l’argent et ont violemment attaqué les gens sur place.

Les enquêteurs pensent que le groupe a été envoyé par le conseiller municipal, qui possède une entreprise rivale dans la ville. Son nom n’a pas été révélé.

La police israélienne a publié au début du mois les images des caméras de vidéosurveillance de l’incident, demandant au public d’aider à les identifier. Dessus, on peut voir un voleur tenant une chaise, tandis qu’un autre tient un bâton.

Cela aurait conduit à l’arrestation des suspects, qui ont ensuite incriminé la personne qui les a envoyés – prétendument le conseiller municipal de Rehovot.

Selon les médias, de nombreux suspects sont des résidents de Kiryat Malachi et d’Ashkelon, âgés de 20 à 30 ans.

Quatre d’entre eux ont été placés en détention provisoire mardi pendant trois jours, tandis que trois autres ont été envoyés en résidence surveillée. Les deux autres suspects seront présentés mercredi au tribunal de première instance de Rishon Lezion pour une audience de mise en détention préventive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...