Un couple juif improvise leur mariage à Venise
Rechercher
Mazal tov !

Un couple juif improvise leur mariage à Venise

Une rencontre fortuite à la synagogue historique de la ville a conduit à une houpa impromptue sur la place Saint-Marc

Le mariage juif Improvisé des Américains Lana Atlasov et David Mednick (au centre) sur la place Saint Marc de Venise le 26 juin 2016. L'officiant Todd Shotz est à gauche (Autorisation)
Le mariage juif Improvisé des Américains Lana Atlasov et David Mednick (au centre) sur la place Saint Marc de Venise le 26 juin 2016. L'officiant Todd Shotz est à gauche (Autorisation)

Nous avions entendu parler de restaurants pop-up, de concerts de pop-up et des boutiques de mode pop-up. Mais un mariage juif pop-up ?

Avec une industrie de mariage faisant la promotion de la notion de mariage parfait, cela prend des mois, voire des années, aux couples pour planifier leurs cérémonies et réceptions. Mais ce n’a pas été le cas pour Lana Atlasov et David Mednick.

Ils n’ont pratiquement pas consacré de temps à la préparation de leur mariage, qui a eu lieu spontanément le 26 juin sur la célèbre et romantique place Saint-Marc de Venise devant les regards des habitants et des touristes.

Le couple de la Région de la Baie de San Francisco avait initialement prévu un mariage juif traditionnel au mois d’août à Palo Alto, en Californie. Mais alors qu’ils étaient en vacances dans la plus romantique des villes italiennes, ils ont décidé de convoler sous une houpa (dais nuptial) de fortune.

La cérémonie improvisée n’aurait pas eu lieu si le couple n’avait pas rencontré Todd Shotz à la Synagogue Levantine du ghetto juif historique de Venise.

Shotz, un producteur de films et de télévision américain (« Ghost Team One », « Live Free or Die Hard » et « Lutte avec des anges »), est aussi un éducateur juif et était à Venise pour officier lors d’une bar-mitzvah d’une famille de Los Angeles.

Atlasov et Mednick ont demandé à Shotz s’il avait également officié lors des mariages juifs, et quand il a répondu par l’affirmative, ils lui ont demandé de les marier le jour-même.

Todd Shotz (à gauche) officie au mariage impromptu de David Mednick et Lana Atlasov sur la place Saint-Marc, à Venise en Italie, le 26 juin 2016. (Autorisation)
Todd Shotz (à gauche) officie au mariage impromptu de David Mednick et Lana Atlasov sur la place Saint-Marc, à Venise en Italie, le 26 juin 2016. (Autorisation)

Atlasov, 50, a révélé au Times of Israel qu’elle avait rêvé d’un mariage à Venise, et avait même essayé de contacter les autorités rabbiniques de la ville pour pouvoir s’y marier. N’ayant pas reçu de réponse, elle a laissé tomber l’idée. Cependant, quand elle et son fiancé ont rencontré fortuitement Shotz, elle y a vu le signe que son rêve pourrait se réaliser.

« [C’était] un second mariage pour les deux et ils se sentaient vraiment bénis de s’être rencontrés il y a trois ans et étaient impatients de commencer ce nouveau chapitre de leurs vies », a déclaré Shotz devant les caméras de WPVI-TV, une chaîne de Philadelphie, au sujet de sa décision de marier le couple.

Shotz a mobilisé ses parents et sa sœur (qui étaient avec lui à Venise) pour l’aider à préparer tous les éléments nécessaires pour un mariage juif, comme un talith pour la houpa, une ketouba (contrat de mariage juif), du vin casher, et un verre à briser à la fin de la cérémonie en souvenir de la destruction du Second Temple. [pourquoi ? Le jeune marié lit d’abord un extrait du Psaume 137 : « Si je t’oublie Jérusalem, que ma main droite m’oublie. Que ma langue se colle à mon palais si je n’évoque pas ton souvenir, si je ne place Jérusalem au sommet de ma joie » le bonheur ne saurait être complet et durable. Le bris marque aussi l’appartenance des mariés au peuple juif, dont chaque membre se doit de garder la mémoire.]

Il a demandé à Atlasov et Mednick, âgés de 62 ans, d’aller acheter des alliances (ce qu’ils ont fait sur l’île de Murano) et de le retrouver sur la place principale de Venise à 21h.

« Je suis une personne assez spontanée, mais je ne l’aurais pas fait si David ne m’y avait pas poussée. Il est le vrai genre de gars qui prend les choses comme elles viennent », a déclaré Atlasov, qui avait immigré aux États-Unis de l’ex-URSS en 1989.

Les nouveaux mariés David Mednick et Lana Atlasov lèvent un verre avec Todd Shotz (à gauche) après leur cérémonie spontanée de mariage juif sur la Piace Saint-Marc à Venise, en Italie, le 26 juin 2016. (Autorisation)
Les nouveaux mariés David Mednick et Lana Atlasov lèvent un verre avec Todd Shotz (à gauche) après leur cérémonie spontanée de mariage juif sur la Piace Saint-Marc à Venise, en Italie, le 26 juin 2016. (Autorisation)

Atlasov, une femme divorcée, et Mednick, un veuf, se sont rencontrés il y a trois ans. Elle travaille dans un système pré-scolaire à Palo Alto, et lui est un podologue. Ils ont à eux deux cinq enfants adultes.

La nouvelle mariée a dit que leurs enfants étaient très heureux quand ils ont découvert que leurs parents avaient fugué.

‘Je vis ma vie en saisissant le moment’

«Je vis ma vie en saisissant le moment, et c’est aussi ce que j’ai inculqué à mes enfants », a déclaré Atlasov.

Le couple envisage toujours de célébrer leur mariage à Palo Alto en août, avec Shotz comme l’un de leurs invités. Ce sera une cérémonie civile et une fête pour les amis et la famille avec un orchestre jouant le klezmer et le tango. (Leur première danse en tant que couple marié était un tango sur la place Saint-Marc).

« Vous savez, j’ai reçu les faire-parts pour la cérémonie de mariage juif que nous avions prévu à l’origine juste avant notre départ pour Venise. Avec nous être tellement occupés à préparer le voyage, j’ai décidé d’attendre notre retour pour les envoyer. Cette décision a été clairement bashert« , (un mot yiddish pour designer le destin).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...