Rechercher

Un cours apprend aux Juifs à avoir l’air musulmans pour aller au Mont du Temple

Les organisateurs affirment réagir à la décision d'Israël de maintenir l’interdiction de la visite du lieu saint aux non-musulmans pendant les derniers jours du Ramadan

Des milliers de fidèles musulmans assistent aux premières prières du vendredi du mois sacré du Ramadan dans l'enceinte de la mosquée Al Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem, le 8 avril 2022. (Crédit: Sliman Khader/Flash90)
Des milliers de fidèles musulmans assistent aux premières prières du vendredi du mois sacré du Ramadan dans l'enceinte de la mosquée Al Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem, le 8 avril 2022. (Crédit: Sliman Khader/Flash90)

Un groupe qui milite pour que les Juifs puissent visiter le mont du Temple a annoncé mercredi qu’il offrait un cours en ligne destiné au grand public pour apprendre à se faire passer pour des musulmans, afin de pénétrer dans l’endroit le plus sensible de Jérusalem, qui leur est interdit.

« Suite à la capitulation du gouvernement devant le terrorisme et de sa décision de fermer le Mont du Temple aux visiteurs juifs, nous ouvrons un cours accéléré sur la manière d’entrer sur le Mont par les portes encore ouvertes, en s’infiltrant et en se fondant dans un environnement musulman », a déclaré le groupe Returning to the Mount dans un tract publié sur Twitter.

Le tract faisait référence à la décision du gouvernement d’interdire aux non-musulmans de visiter le Mont du Temple de vendredi dernier jusqu’à la fin du ramadan la semaine prochaine. Bien que cette décision fasse suite à des semaines de tensions sur le site, cette mesure est appliquée depuis des années, vu le grand nombre de visiteurs musulmans pendant le mois sacré.

Selon le dépliant, le cours aura lieu dimanche et mardi soirs prochains et durera une heure et demie.

Ce n’est pas la première fois que des militants ultranationalistes proposent un tel cours. La Treizième chaîne avait déjà réalisé un reportage sur ce phénomène l’année dernière.

La séquence montrait des cours organisés dans un appartement de Jérusalem, où les dirigeants de Returning to the Mount apprenaient aux adeptes à s’habiller en tenue traditionnelle musulmane, à porter des tapis de prière, des perles de prière Misbaha et même des livres en arabe sur le Coran pour rendre leur déguisement plus convaincant. Certains membres se teignaient parfois les cheveux et la barbe en noir pour avoir l’air plus authentiques et ressembler davantage à des Arabes, selon le reportage.

La semaine dernière, un juif a été attrapé alors qu’il tentait de pénétrer sur le Mont du Temple par l’une des portes réservées aux musulmans. Il a été repéré en tenue traditionnelle émiratie – un phénomène très rare sur le site. Il avait enlevé ses chaussures bien avant d’arriver à l’entrée, ce que les musulmans ne font généralement pas, car ils se saliraient les pieds avant d’entrer sur le site. L’homme a également été photographié tenant un tapis de cuisine, et non le tapis de prière traditionnel. En outre, il  le portait enroulés autour du bras, et non sur l’épaule, comme ces tapis sont généralement portés lorsqu’il a été interpellé.

Dans le cadre du fragile statu quo qui règne sur le site, les musulmans sont autorisés à le visiter et à y prier, tandis que les non-musulmans ne peuvent s’y rendre que pendant des plages horaires limitées. Ces derniers ne sont autorisés à entrer que par la porte des Maghrébins, tandis que les musulmans peuvent utiliser n’importe laquelle des 12 autres portes.

Pendant les cinq jours de Pessah la semaine dernière, 4 625 Juifs ont visité le mont du Temple, soit presque le double d’il y a trois ans, selon la Temple Mount Heritage Foundation, un autre groupe juif qui encourage ces excursions. En 2014, seulement 650 Juifs avaient visité le site considéré comme le lieu le plus saint du judaïsme. Le site est le troisième plus saint de l’islam, et aussi un symbole central du nationalisme palestinien.

Les Palestiniens affirment que l’augmentation du nombre de visiteurs équivaut à une violation du statu quo. Le ministre des Affaires étrangères, Yair Lapid, a rejeté cette affirmation, déclarant qu’Israël ne considère pas que le principe tacite inclut un plafond pour les visiteurs juifs. Il a toutefois insisté sur le fait que le gouvernement respectait le statu quo en vertu duquel les Juifs ne peuvent pas prier.

כבר כמה ימים שלא שומעים על הר הבית / אל אקצא. איך זה קורה? הרי עדיין חודש רמדאן והפלסטינים אותם פלסטינים והים אותו הים,…

Posted by Shir Aharon on Tuesday, April 26, 2022

Cependant, depuis plusieurs années au moins, des cas de visiteurs juifs priant tranquillement, seuls ou en groupe, sous le regard de la police israélienne et même de responsables du Waqf islamique, soutenu par la Jordanie, sont régulièrement documentés par les journalistes.

Le ministre des Affaires de la Diaspora, Nachman Shai, a été le premier ministre israélien à reconnaître publiquement ce changement, qui, selon les Palestiniens, confirme leurs craintes d’une tentative d’éviction progressive du site.

Le groupe extrémiste « Returning to the Mount« , qui prône la construction d’un troisième temple juif sur le site qui a abrité les deux temples bibliques, a fait circuler au début du mois un tract offrant un prix en espèces à quiconque parviendrait à offrir un sacrifice de Pessah vivant sur le mont du Temple, ainsi qu’à toute personne arrêtée en train de le faire.

Six Juifs âgés d’une vingtaine d’années ont été arrêtés le 14 avril, la veille du Seder de Pessah, parce que la police les soupçonnait de vouloir sacrifier une chèvre sur le Mont.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...