Un député allemand accusé d’antisémitisme et de négationnisme
Rechercher

Un député allemand accusé d’antisémitisme et de négationnisme

Wolfgang Gedeon évite l’expulsion du parti jusqu’à ce qu’un expert évalue ses écrits dans lesquels il appelle l’Holocauste une “religion civile de l’Occident”

Wolfgang Gedeon, député du parti Alternative pour l'Allemagne (Afd), à la télévision allemande le 2 juin 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Wolfgang Gedeon, député du parti Alternative pour l'Allemagne (Afd), à la télévision allemande le 2 juin 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

BERLIN – Un député allemand de droite est accusé d’antisémitisme dans ses écrits. Il a pour l’instant évité l’expulsion de son parti.

Wolfgang Gedeon restera membre électeur du parlement de l’état de Baden-Württemberg, sans affiliation à un parti après avoir temporairement renoncé mardi à ses droits de représenter le parti anti-immigrant Alternative pour l’Allemagne (AfD) suite à une longue rencontre avec les dirigeants du parti.

Les dirigeants ont décidé de repousser leur décision sur l’expulsion du député, jusqu’à ce que Gedeon produise l’opinion d’un expert sur ses écrits, s’étalant sur plusieurs années, dans lesquels il fait référence à l’Holocauste comme à une « religion civile de l’Occident », au mémorial de l’Holocauste à Berlin comme à « un mémorial pour certains crimes », et aux négationnistes comme à des « dissidents ».

Le parti devrait reconsidérer l’affaire en septembre.

Gedeon, médecin de profession et député depuis mars, a également admiré « Le protocole des Sages de Sion », appelant la supercherie antisémite du 19e siècle un « brillant concept de domination », selon le quotidien Die Welt.

Minimiser ou nier l’Holocauste est illégal en Allemagne.

Une porte-parole du parlement de l’état, Bettina Schreitmueller, a déclaré à JTA que Gedeon restait député et pouvait assister à toutes les réunions et présenter des demandes écrites. Il ne peut pas parler en session plénière à moins que son parti ne lui demande de le faire, ce qui est peu probable selon Schreitmueller.

S’exprimant mardi dans les médias allemands, le gouverneur de l’état de Baden-Württemberg, Winfried Kretschmann, du parti vert, a déclaré que Gedeon était un « antisémite évident », et qu’il attendait que le député soit ostracisé.

Gedeon a déclaré à des journalistes qu’il avait agi ainsi pour éviter la division du parti. Le chef de sa faction, Jörg Meuthen, a prévenu qu’il démissionnerait si Gedeon n’était pas exclu, et a déclaré qu’aucune opinion d’expert ne le ferait changer d’avis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...