Un député veut que Barak éclaircisse ses déclarations sur le Premier ministre
Rechercher

Un député veut que Barak éclaircisse ses déclarations sur le Premier ministre

L'ancien Premier ministre a affirmé que les actions de Netanyahu avaient mis la sécurité du pays en danger

L'ancien Premier ministre Ehud Barak lors d'une conférence de l'organisation Darkeinu à Rishon Lezion, le 17 août 2016 (Crédit : Neri Zilber)
L'ancien Premier ministre Ehud Barak lors d'une conférence de l'organisation Darkeinu à Rishon Lezion, le 17 août 2016 (Crédit : Neri Zilber)

Le député de l’Union sionniste, Omer Barlev, a exigé que la sous-comission des renseignements de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset organise une réunion d’urgence pour discuter des déclarations faites par l’ancien ministre Premier ministre et ministre de la défense, Ehud Barak, qui a affirmé que le Premier ministre Netanyahu a nui à la sécurité d’Israël avec ses actions, a signalé Haaretz.

Barak lors d’une conférence de l’organisation de gauche Darkenu, qui a eu lieu mercredi soir, a affirmé que Netanyahu a nui aux liens américano-israéliens, qui a également ouvert Israël à une « menace pour la sécurité centrale ». Mais, Barak a ajouté, qu’il ne pouvait pas entrer dans les détails à cause de « la sensibilité des questions ».

Omer Barlev, qui est un membre de la commission de la Knesset, a écrit au président de la commission Avi Dichter (Likud) que les références de Barak sur les menaces stratégiques dans son discours la nuit dernière nécessitaient un débat classifié, et non pas une discussion organisée « sur scènes et avec des micros ».

Barlev est soutenu par une autre membre de la commission et la leader de Meretz, Zehava Gal-on, qui a appelé Barak à comparaître devant la commission pour expliquer ses commentaires.

Le député Omer Barlev a plus tard déclaré qu’il devait rencontrer Ehud Barak la semaine prochaine pour discuter des déclarations que l’ancien Premier ministre et ministre de la Défense a fait mercredi soir sur Netanyahu et selon lesquels il a mis en danger la sécurité de l’Etat.

Barlev a déclaré que les deux hommes ne pouvaient pas discuter des détails au téléphone et en tant que tel, il n’y a « pas de solution à l’énigme » des affirmations de Barak la nuit dernière, a indiqué la radio militaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...