Un détaillant en ligne lance « La vie est belle », un T-shirt à croix gammée
Rechercher

Un détaillant en ligne lance « La vie est belle », un T-shirt à croix gammée

AliExpress retire le t-shirt avec l'image de l'uniforme d'un camp de concentration, mais continue à vendre d'autres articles similaires

T-shirt avec une croix gammée et la phrase italienne "La vita è bella" [La vie est belle], retiré de la vente sur AliExpress le 26 mars 2018. (Capture d'écran)
T-shirt avec une croix gammée et la phrase italienne "La vita è bella" [La vie est belle], retiré de la vente sur AliExpress le 26 mars 2018. (Capture d'écran)

Le géant de la vente au détail en ligne AliExpress a retiré lundi de son site un t-shirt flanquée d’une croix gammée et le titre du film sur l’Holocauste, « La vie est belle ». Cependant, une recherche sur le site Web révèle des dizaines d’autres croix gammées encore à vendre.

La boutique en ligne chinoise a retiré de la vente le t-shirt beige avec l’image d’un uniforme porté par les détenus des camps de concentration en forme de croix gammée, avec les mots « La vita è bella » (La vie est belle), après avoir été contacté par Hadashot news.

« La vie est belle » est une fiction italienne sur un père juif qui protège son fils des horreurs d’un camp de concentration nazi.

AliExpress est l’un des détaillants en ligne les plus populaires au monde. Il appartient à Alibaba et est composé de petites entreprises, principalement basées en Chine.

Bien que l’article offensant ait été retiré, une recherche de « swastika » sur le site donne quatre pages, y compris des bijoux répertoriés comme « swastikas de la paix bouddhiste », qui sont identiques aux symboles nazis, mais inversés.

Le site vend également d’autres accessoires allemands de la Seconde Guerre mondiale, y compris plusieurs croix de fer, un emblème utilisé par les nazis, mais qui était à l’origine une décoration militaire dans le royaume de Prusse et plus tard en Allemagne, jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. Bien qu’interdit pendant de nombreuses années après la Seconde Guerre mondiale, il a été récemment réintroduit comme symbole de l’armée de l’air allemande.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...