Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

Un diplomate suédois de l’UE en détention en Iran depuis plus de 500 jours

Le chef de la diplomatie européenne a assuré que lui-même et ses services "travaillaient sans relâche" à obtenir la libération de ce diplomate, retenu prisonnier depuis le 17 avril 2022

Le haut-représentant de l'Union européenne aux Affaires étrangères et à la Politique de sécurité Josep Borrell lors d'une conférence de presse avec le ministre espagnol des Affaires étrangères  lors d'une rencontre informelle entre les ministres des Affaires étrangères de l'Union, à Tolède, en Espagne, le 31 août 2023. (Crédit : Pierre-Philippe Marcou/AFP)
Le haut-représentant de l'Union européenne aux Affaires étrangères et à la Politique de sécurité Josep Borrell lors d'une conférence de presse avec le ministre espagnol des Affaires étrangères lors d'une rencontre informelle entre les ministres des Affaires étrangères de l'Union, à Tolède, en Espagne, le 31 août 2023. (Crédit : Pierre-Philippe Marcou/AFP)

Le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell a révélé mardi l’identité d’un Suédois détenu en Iran depuis plus de 500 jours, un diplomate européen nommé Johan Floderus.

M. Borrell a évoqué le cas de ce ressortissant suédois lors d’une réunion informelle des ministres du Développement de l’Union européenne à Cadix, dans le Sud de l’Espagne.

Le chef de la diplomatie européenne a assuré devant la presse, avant le début de cette réunion, que lui-même et ses services « travaillaient sans relâche » à obtenir la libération de ce diplomate, retenu prisonnier en Iran depuis le 17 avril 2022.

La Suède avait demandé lundi à l’Iran de libérer l’un de ses ressortissants détenu « arbitrairement », sans confirmer son identité.

« Ce ressortissant suédois est privé arbitrairement de sa liberté et doit donc être libéré immédiatement. Cela a été demandé aux autorités iraniennes », a indiqué le ministère suédois des Affaires étrangères dans un courriel lundi à l’AFP.

Le quotidien américain The New York Times avait affirmé le même jour qu’il s’agissait de Johan Floderus, un Suédois âgé de 33 ans travaillant pour le service diplomatique de l’UE. Il avait été arrêté au moment de prendre son vol retour à Téhéran le 17 avril 2022, après un séjour de tourisme.

« Diplomatie d’otages »

L’Iran avait annoncé en juillet 2022 l’arrestation d’un Suédois pour espionnage, sur fond de relations tendues entre Téhéran et Stockholm.

La famille de ce diplomate a fait part de son côté de sa préoccupation et de sa tristesse. « Nous, la famille de Johan, sommes extrêmement préoccupés et avons le coeur brisé », a-t-elle indiqué lundi soir à Stockholm.

« Johan a été arrêté sans raison et de manière soudaine, alors qu’il était en vacances, et il est en prison en Iran depuis maintenant plus de 500 jours », a-t-elle ajouté, appelant à le libérer et à l’autoriser à rentrer chez lui « immédiatement ».

L’annonce de son arrestation en juillet 2022 était intervenue deux semaines après qu’un citoyen iranien eut été condamné en Suède à perpétuité pour son rôle dans des exécutions de masse de milliers d’opposants par le régime iranien en 1988.

Ex-responsable d’une prison iranienne, Hamid Noury a été reconnu coupable par un tribunal de Stockholm de « crimes aggravés contre le droit international » et de « meurtres ».

Plusieurs Etats occidentaux dénoncent ce qu’ils appellent « une diplomatie d’otages » de la part de l’Iran, qui consiste à arrêter des ressortissants occidentaux en vue d’obtenir des concessions comme la libération de ses propres ressortissants.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.