Un drone du Hezbollah abattu après son entrée dans l’espace aérien israélien
Rechercher

Un drone du Hezbollah abattu après son entrée dans l’espace aérien israélien

Tsahal a affirmé que l'engin était constamment sous surveillance ; les troupes ont aussi abattu un drone appartenant au groupe terroriste libanais il y a plusieurs semaines

Dans cette photo du 13 décembre 2018, des soldats israéliens montent la garde à côté de caméras dans leur nouvelle position en face d'un drapeau du Hezbollah, à proximité du village frontalier Mays al-Jabal du sud du Liban. (AP Photo/Hussein Malla)
Dans cette photo du 13 décembre 2018, des soldats israéliens montent la garde à côté de caméras dans leur nouvelle position en face d'un drapeau du Hezbollah, à proximité du village frontalier Mays al-Jabal du sud du Liban. (AP Photo/Hussein Malla)

L’armée israélienne a abattu mardi un drone qui a pénétré l’espace aérien d’Israël appartenant au groupe terroriste du Hezbollah libanais, selon un communiqué militaire.

Le communiqué précise que plus tôt dans la journée, les troupes israéliennes avaient « localisé un drone abattu il y a quelques semaines après avoir également pénétré en territoire israélien en provenance du Liban », affirmant qu’il appartenait « à l’organisation terroriste Hezbollah ».

En février dernier, le Hezbollah a affirmé avoir abattu un drone israélien ayant pénétré l’espace aérien du Liban.

Israël fait épisodiquement voler des drones d’observation au dessus du Liban, pays avec lequel l’Etat hébreu est techniquement en guerre. La ligne de démarcation entre les deux pays est le théâtre d’incidents voire d’affrontements sporadiques.

Illustration : Un drone abattu par l’armée israélienne, le 26 mars 2020. (Armée israélienne)drone

Cet incident fait suite à une mise en garde de la part des responsables israéliens, notamment du ministre de la Défense, Benny Gantz, qui a averti qu’il subira de « lourdes conséquences » s’il agit contre l’État juif.

Poids lourd de la vie politique libanaise, le Hezbollah, qui possède un vaste arsenal militaire, est la seule faction libanaise à ne pas avoir rendu les armes au sortir de la guerre civile (1975-1990).

Ce mouvement est un protégé de l’Iran, un autre ennemi d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...