Rechercher

Un élève laïc remporte un concours sur la Bible – une première en 30 ans

Sagiv Lugasi a pris la première place du traditionnel concours de Yom HaAtsmaout ; une Biélorusse et un Américain sont 3e et 4e

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, le ministre de l'Education Naftali Bennett, à droite, et Sagiv Lugasi, vainqueur du Quiz biblique international, à Jérusalem, le 2 mai 2017. (Crédit : Shlomi Amsalem)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, le ministre de l'Education Naftali Bennett, à droite, et Sagiv Lugasi, vainqueur du Quiz biblique international, à Jérusalem, le 2 mai 2017. (Crédit : Shlomi Amsalem)

Un élève de 15 ans du nord d’Israël est devenu mardi le premier élève laïc à remporter le Quiz biblique international en plus de 30 ans.

Sagiv Lugasi, élève de l’école Ort de Maalot-Tarshiha, a remporté mardi le premier prix de la compétition annuelle à Jérusalem, organisée tous les ans pour Yom HaAtsmaout.

« Je me suis préparé pendant deux ans. L’année dernière, pendant douze heures par jour », a dit Lugasi lundi au site d’information Ynet. « Je ne suis pas allé à l’école pendant deux mois. »

Naomi Cohen, de l’école Bnei Akiva de Meron, dans le nord du pays, est arrivée deuxième de la compétition, organisée par le ministère de l’Education, l’armée israélienne, l’Agence juive et le Fonds national juif (KKL). Masha (Maria) Spelowitz, venue de Biélorussie, est arrivée troisième, et Shlomo Helfgott, venu des Etats-Unis, est quatrième.

Plus de 70 adolescents de 39 pays sur six continents ont participé à la compétition.

Le ministre de l'Education, Naftali Bennett, en costume noir, et les participants du Quiz biblique international, à Jérusalem, le 2 mai 2017. (Crédit : Shlomi Amsalem)
Le ministre de l’Education, Naftali Bennett, en costume noir, et les participants du Quiz biblique international, à Jérusalem, le 2 mai 2017. (Crédit : Shlomi Amsalem)

A l’ouverture de la compétition, le ministre de l’Education Naftali Bennett a déclaré que la célébration de l’indépendance d’Israël était « un autre chapitre de la Bible, un livre de guerres et de miracles, un livre de victoires et d’immenses défis. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a remis son prix à Lugasi, lui disant qu’il s’était souvent demandé quand un adolescent laïc remporterait la prestigieuse première place.

Netanyahu a ajouté que la Bible n’était pas un document antique, mais un livre dynamique, constamment revitalisé.

« Il n’y a pas de loi de prescription pour la Bible, au contraire : ce qui caractérise la Bible, par dessus tout, c’est sa revitalisation constante, a-t-il dit. Chaque génération trouve des réponses aux défis de son époque dans la Bible. Chaque génération ajoute de nouvelles couches aux actes des héros du livre des livres. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...