Un élu libanais affilié au Hezbollah : Israël se prépare à nous faire la guerre
Rechercher

Un élu libanais affilié au Hezbollah : Israël se prépare à nous faire la guerre

Mohammad Raad a déclaré que le groupe terroriste chiite libanais était prêt à combattre l'Etat hébreu, qui devrait "'s'attendre à être paralysé"

Des partisans du Hezbollah font le salut nazi lors d'un rassemblement pour marquer la journée al-Qods à Beyrouth, au Liban, le 31 mai 2019. (AP Photo/Hassan Ammar)
Des partisans du Hezbollah font le salut nazi lors d'un rassemblement pour marquer la journée al-Qods à Beyrouth, au Liban, le 31 mai 2019. (AP Photo/Hassan Ammar)

Dimanche, un élu libanais affilié au Hezbollah a déclaré qu’Israël se préparait à mener une guerre contre le groupe terroriste chiite libanais. Mohammed Raad, qui dirige le bloc parlementaire du Hezbollah, a déclaré que le groupe était prêt à lutter contre l’Etat juif, selon la chaîne de télévision al-Manar.

« L’ennemi se prépare à lancer une guerre contre nous », a-t-il dit lors d’une cérémonie de remise de diplômes dans le sud Liban, tout en soulignant « l’état de préparation de la résistance pour s’y opposer avec nos hommes, notre société, nos capacités et tout ce que nous avons préparé ».

La dernière guerre meurtrière menée entre Israël et le Hezbollah remonte à 2006.

Raad a ajouté qu’Israël « se trompait s’il pensait pouvoir vaincre notre société », ajoutant que l’Etat juif « devrait s’attendre à être paralysé ».

Mohammad Raad, un élu libanais affilié avec le groupe terroriste du Hezbollah, s’exprimant à al-Mayadeen TV. (Capture d’écran: al-Mayadeen TV)

L’Administration Trump a sanctionné Raad en juillet avec un ordre exécutif qui vise des terroristes et ceux qui fournissent du soutien à des terroristes ou à des actes de terrorisme.

Plus tard dimanche, Raad a déclaré à al-Mayadeen TV que le Hezbollah serait « capable d’entrer en Galilée, si une telle action s’avérait être nécessaire ».

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a fait des commentaires similaires dans un entretien datant de janvier.

« Une partie de notre projet pour la prochaine guerre est d’entrer en Galilée, c’est une partie que nous sommes capables de réaliser, avec la volonté de Dieu. L’élément important est que nous avons cette capacité et nous l’avons depuis des années », avait-il dit à l’époque à al-Mayadeen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...