Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Un élu républicain accusé de nombreux mensonges inculpé par la justice fédérale

George Santos est notamment accusé d'avoir menti en se présentant comme "un Américain fier d'être Juif" - il a grandi dans une famille catholique - ou encore comme un petit-fils de survivants de la Shoah

Le représentant américain George Santos, un républicain de New York, quittant une réunion de la conférence du parti républicain de la Chambre sur le Capitole, à Washington, le 25 janvier 2023. (Crédit : Andrew Harnik AP Photo)
Le représentant américain George Santos, un républicain de New York, quittant une réunion de la conférence du parti républicain de la Chambre sur le Capitole, à Washington, le 25 janvier 2023. (Crédit : Andrew Harnik AP Photo)

L’élu républicain George Santos, dont les mensonges ont fait les choux gras du monde politique et médiatique depuis son élection en 2022, a été inculpé par la justice fédérale, ont indiqué mardi des médias américains.

La nature exacte des chefs d’accusation n’est pas encore connue.

Contacté par l’AFP, le ministère de la Justice a refusé de commenter l’information.

D’après la chaîne CNN, qui cite trois sources proches du dossier, des procureurs fédéraux ont inculpé M. Santos et cet élu de New York pourrait comparaître devant un tribunal dès mercredi.

George Santos, 34 ans, qui aurait notamment gonflé ses revenus financiers et « embelli » son CV, a admis avoir grossièrement menti sur des pans entiers de sa vie.

Celui qui se présentait comme un symbole du « rêve américain » est aussi accusé d’avoir menti ou d’avoir exagéré la réalité en se présentant comme « un Américain fier d’être Juif » – il a grandi dans une famille catholique, mais maintient que son « héritage est juif » – ou encore comme le petit-fils de survivants de la Shoah ayant fui la barbarie nazie.

Il fait l’objet de multiples enquêtes, au Congrès, à New York et jusqu’au Brésil.

Interrogé sur la possible inculpation de George Santos, le chef républicain de la Chambre des représentants Kevin McCarthy a déclaré qu’il regarderait « les chefs d’accusation » avant d’envisager une quelconque expulsion du Congrès.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.