Un éminent professeur de théologie d’Oxford condamné pour pédopornographie
Rechercher

Un éminent professeur de théologie d’Oxford condamné pour pédopornographie

Jan Joosten est condamné en France à un an de prison, placé sur la liste des délinquants sexuels du pays pour avoir téléchargé des dizaines de milliers d'images et de vidéos

Le professeur de théologie de l'université d'Oxford pendant un cours magistral en novembre 2019. (YouTube)
Le professeur de théologie de l'université d'Oxford pendant un cours magistral en novembre 2019. (YouTube)

Un tribunal français a condamné lundi un professeur de théologie de l’université d’Oxford à un an de prison pour avoir téléchargé des dizaines de milliers d’images et de vidéos d’abus sexuels sur des enfants.

Jan Joosten, 61 ans, professeur regius d’hébreu au Christ Church College, figurera également dans la liste des délinquants sexuels en France.

Ce dernier, qui a étudié en Israël et aux États-Unis, est considéré comme l’un des meilleurs biblistes au monde.

Il a admis qu’en six ans, de 2014 à 2020, il avait téléchargé 28 000 images et vidéos, dont certaines comprenaient des représentations de viols d’enfants, a rapporté l’AFP. Ses activités ont été découvertes à la suite d’une enquête menée par l’équipe de cybercriminalité de la police de Strasbourg.

Jan Joosten aurait déclaré au tribunal que son addiction aux contenus incriminés était « un jardin secret, en contradiction avec moi-même ».

Le tribunal a également ordonné à Joosten de suivre un programme de traitement de trois ans et lui a interdit toute activité qui lui permettrait d’entrer en contact avec des mineurs, a rapporté l’Oxford Blue, le journal indépendant de l’université. Il n’est pas encore entré en prison, car sa peine peut être modifiée par un juge indépendant.

Dans une déclaration, l’université a indiqué que Joosten avait été suspendu par la Faculté des études orientales et le Christ Church College « dans l’attente de nouvelles mesures ».

« Nous avons informé tout le personnel et les étudiants qui auraient été en contact avec lui et nous leur avons fourni les contacts des services d’aide sociale et de soutien de l’université au cas où l’un d’entre eux aurait besoin d’une assistance supplémentaire », selon la déclaration.

La faculté, dans un message aux étudiants, a assuré être « pleinement engagée dans la protection et a mis en place des politiques et des processus solides ».

« Nos pensées vont à tous ceux qui sont touchés par cette nouvelle », peut-on lire dans le message. « Si quelqu’un a besoin d’un soutien immédiat, il doit contacter Christ Church ou la police. »

Les avocats de l’enseignant ont déclaré que sa famille était au courant de ses délits, et ont insisté pour qu’il ne soit pas emprisonné parce qu’il était un délinquant primaire et qu’il avait peu de risques de récidive, a rapporté The Guardian. De plus, il avait volontairement demandé une aide psychiatrique, ont-ils affirmé.

Joosten n’a pas encore décidé s’il fera appel de la décision dans le courant de la semaine, a déclaré une source judiciaire.

Père de quatre enfants, Joosten a été pasteur pendant six ans en Belgique. Il a enseigné pendant 20 ans à l’Université de Strasbourg et a rejoint Oxford en 2014. Il était également jusqu’à récemment le rédacteur en chef de Vetus Testamentum, un journal d’étude de l’Ancien Testament de premier plan, d’après The Guardian.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...