Un étudiant juif agressé dans une université de Brooklyn
Rechercher

Un étudiant juif agressé dans une université de Brooklyn

L’agresseur a dit à l’homme à la kippa : « quitte l’école, toi le juif »

Le pont de Brooklyn, New York. (Crédit: CC BY/Buggolo via Flickr.com)
Le pont de Brooklyn, New York. (Crédit: CC BY/Buggolo via Flickr.com)

Dans un incident, enquêté comme un crime de haine, un étudiant juif de 24 ans d’une université de Brooklyn a été agressé sur le campus.

L’étudiant, qui portait une kippa, a été agressé mercredi soir au Medgar Evers College, selon JP Updates.

L’école fait partie des universités municipales de New York et est située à la limite ouest de Crown Heights, un quartier en cours d’embourgeoisement qui a longtemps été le foyer de beaucoup de juifs hassidiques, d’afro-américains et d’américains originaires des Caraïbes.

Selon JP Updates, l’étudiant discutait dans le couloir du bâtiment académique de l’université quand un homme afro-américain qu’il ne connaissait pas lui est rentré dedans par derrière et l’a ensuite frappé à la tête, au visage, et au ventre.

Quand l’étudiant lui a demandé pourquoi il l’avait frappé, l’agresseur présumé a dit « je n’aime pas les garçons blancs et juifs, quitte l’école, toi le juif. » L’homme a ensuite fui les lieux, sortant par l’entrée principale du bâtiment. La victime n’a pas eu besoin de soins médicaux, selon Gothamist.

Après avoir interrogé la victime et plusieurs témoins, dont une femme musulmane qui a déclaré l’incident à la sécurité du campus, le groupe de travail sur les crimes de haine du département de police de New York a classé l’incident comme une agression due à des préjugés, selon JP Updates.

Les enquêteurs visionnent les films de l’incident des caméras de surveillance. On ne sait pas si l’agresseur est un étudiant de l’université.

« C’était un acte horrible de violence et d’ignorance, a déclaré Rudolph Crew, président de l’université. Bien que de tels incidents soient heureusement rares sur le campus, un est déjà trop. Attaquer quelqu’un à cause de sa race ou de sa religion est révulsant. Je veux assurer très clairement que nous n’avons aucune tolérance pour ce genre de comportement et que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer que l’agresseur soit retrouvé et tenu responsable de ces actions haineuses. »

Fondé en 1970, le Medgar Evers College est nommé d’après le militant afro-américain des droits civils qui a travailler pour abolir la ségrégation de l’université du Mississippi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...