Un ex-général de Tsahal serait nommé au poste de chef de la police
Rechercher

Un ex-général de Tsahal serait nommé au poste de chef de la police

Gal Hirsh s'est montré extrêmement heureux à l'idée d'être le prochain chef de la police qu'il considère "comme des frères d'armes"

Le général de brigade Gal Hirsch. (Crédit : Moshe Milner/GPO/Flash90)
Le général de brigade Gal Hirsch. (Crédit : Moshe Milner/GPO/Flash90)

Le Brigadier Général [à la retraite] Gal Hirsch serait le prochain chef de la police d’Israël, a décidé le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan.

Lorsqu’il occupait les hauts rangs de l’armée, Hirsch a servi comme commandant. Il a quitté l’armée en pleine controverse. L’enlèvement des soldats Ehud Goldwasser et Eldad Regev a eu lieu alors qu’il était le commandant de la Brigade de Galilée sur le territoire relevant de la compétence de sa brigade.

Cependant, des soldats de la brigade sous son commandement ont également empêché, avec succès, quatre tentatives d’enlèvement séparées le long de la frontière et son rôle en tant que militaire, a été favorablement mentionné après la Seconde guerre du Liban, y compris par des membres de la commission Winograd nommés pour examiner les événements de la guerre.

Un chef de la police venant de l’extérieur des rangs de la police est une chose inhabituelle, mais pas sans précédent.

Herzl Shafi a combattu à la fois pendant la Guerre des Six Jours en 1967 et pendant la guerre du Kippour en 1973. Il avait servi en dernier comme commandant du Commandement du Sud au cours de sa prestigieuse carrière militaire qui était longue et illustre avant de devenir chef de la police le 1er janvier 1980. Shafir a démissionné juste un an après, le 31 décembre 1980, également suite à une polémique.

La nomination définitive de Hirsch dépend de l’approbation du gouvernement.

Gal Hirsch a réagi sur Facebook peu après l’annonce de sa nomination :

« Ce matin, le ministre de la Sécurité publique m’a dit que j’étais un candidat pour devenir le prochain chef de la police. Je suis très excité ! La police israélienne, hommes et femmes, de vrais combattants, ont été pendant de nombreuses années mes frères et sœurs, des frères d’armes et des partenaires au cours de nombreuses missions. J’éprouve une profonde gratitude et de l’amour à leur égard.

Je suis heureux de la confiance qui m’est témoignée et attends la fin du processus de nomination.

Je sers [dans diverses structures] depuis l’âge de 14 ans, je suis toujours engagé à défendre l’Etat d’Israël et quand je fus appelé aujourd’hui, j’ai immédiatement répondu à la mission. Comme le Livre d’Isaïe dit : ‘Me voici, envoie-moi !’»

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...